• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Six commerçants de Beaucaire portent plainte contre leur maire Front National

Les commerces de la rue de Beaucaire concernée sont tenus par des habitants de confession musulmane. Juillet 2015 / © France 3 LR
Les commerces de la rue de Beaucaire concernée sont tenus par des habitants de confession musulmane. Juillet 2015 / © France 3 LR

Les commerçants d’une rue de Beaucaire, dans le Gard, se voient obligés de fermer plus tôt que le reste de la ville par un arrêté municipal. Tous de confession musulmane, ils ont porté l’affaire devant la justice.

Par Ambre Lefevre

A Beaucaire, dans le Gard, six commerçants de confession musulmane ont décidé d'attaquer en justice le maire Front National, Julien Sanchez.

Ils l'accusent de discrimination. C'est un arrêté municipal pris au cours du mois de juin qui est à l'origine de leur colère : il leur interdit d’ouvrir leur commerce après 23 h.

Ces épiciers et restaurateurs jugent l’arrêté discriminatoire car il concerne uniquement leur rue.

Reportage d’Armelle Goyon et Pascale Barbès.

Beaucaire (30° : six commerçants portent plainte contre leur maire FN
Goyon A./Banabéra V.

L’Observatoire National contre l’islamophobie, qui évolue au sein du Conseil français du culte musulman, se porte partie civile à leurs cotés.

Quand un maire prend un arrêté, ça concerne toute la commune, il ne peut pas obliger certaines rues à fermer et pas d’autres : c’est discriminatoire", explique Abdallah Zekri, président de l'Observatoire.


Côté mairie, Julien Sanchez persiste et signe : il réfute l’argument discriminatoire.

Je ne peux pas accepter les nuisances sonores, on ne fait pas ce que l’on veut, peu importe l’origine."


L’audience est prévue au tribunal de Nîmes le 1er septembre prochain.

Sur le même sujet

Perpignan : le ministre de la Culture en visite au festival Visa pour l'image

Les + Lus