Festival des lanternes : "un succès pour la ville de Montauban", mais une fréquentation en baisse

Cette année, pour la première fois, le festival des lanternes se déroulait à Montauban. C'est une réussite pour la ville qui bénéficie de nombreuses retombées économiques et qui a décidé de reconduire l'événement. Mais cette cinquième édition a attiré moins de personnes que les années précédentes.

Le festival des lanternes vient de s'achever après deux mois d'ouverture. Cette cinquième édition s'est tenue pour la première fois à Montauban, à une cinquantaine de kilomètres de Toulouse.

C'est un bilan en demi-teinte qu'a dévoilé la municipalité de la ville et le producteur de l'événement, Patrice Gausserand. Cette année, la fréquentation est un peu moins importante par rapport aux précédentes éditions.

Plusieurs facteurs en défaveur de la fréquentation 

Montauban a accueilli 323.172 visiteurs cette année. C'est moins qu'à Blagnac l'an dernier : 434.000 visiteurs. Mais aussi qu'à Gaillac, avant la crise du Covid-19, où 430.000 personnes avaient fait le déplacement.

La manifestation est victime de plusieurs facteurs défavorables selon Brigitte Barèges, maire de Montauban : "on a eu la Coupe du monde en décembre, donc les gens étaient assez occupés le soir. On a eu aussi les effets de la crise énergétique et le problème du pouvoir d'achat avec l'inflation."

De son côté, l'organisateur de l'événement ajoute : "la fréquentation n'est pas aussi élevée que pour les précédentes éditions, mais c'est tout à fait correct. Il y a eu un public nouveau cette année, ça a plu, d'autres ne sont pas revenus. L'ère de Gaillac est terminée, nous allons repartir sur une nouvelle projection, un nouveau festival."

"Un succès pour Montauban"

Mais pour la municipalité de Montauban, cette première édition est un véritable succès en termes de retombées économiques et de visibilité et d'image pour la ville. La maire a déjà annoncé reconduire l'événement l'année prochaine. 

"Les retombées économiques sont colossales, le centre-ville était bondé, notamment au moment de Noël et en janvier, une période de soldes qui est assez difficile pour nos commerçants. Certains m'ont même dit qu'ils avaient fait en un mois leur chiffre d'affaires de l'année", raconte Brigitte Barèges.

Le musée d'Art et d'archéologie Ingres-Bourdelle a aussi accueilli un nombre record de visiteurs : 6000, en plein hiver. Lors de l'achat d'un billet pour le festival des lanternes, la ville proposait aussi un package pour visiter ce musée. 

"En été, nous avons un taux d'occupation des hôtels à 55%, là on a dépassé les 60% en décembre et les 76% en janvier." 

Brigitte Barèges

Maire de Montauban

3,3 millions de recettes 

Au lendemain de sa fermeture, le bilan du festival affiche 3,3 millions de recettes. Aucun chiffre n'a en revanche été communiqué concernant le montant des dépenses effectuées. Même si la maire reconnaît qu'il y aura un léger déficit.

Elle explique : "c'était une première édition, on avait mis le paquet sur le parking, les transports, ce qui était un gros problème à Blagnac. Là en l'occurrence peut-être qu'on a dépensé trop pour cela, on avait des navettes gratuites tous les soirs. Je pense qu'on pourra faire des économies l'année prochaine sur ça."

L'an dernier, la ville de Blagnac cumulait malgré un bilan très positif, un déficit de 600.000 euros. La ville a donc renoncé cette année à réaccueillir l'événement. 

D'ici l'année prochaine et pour la sixième édition du festival, la ville de Montauban pourrait se jumeler avec une ville chinoise à l'origine du festival des lanternes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité