Le Tarn-et-Garonne est désormais lui aussi touché par la grippe aviaire. Dans un communiqué de presse, la préfecture 82 annonce la détection, le 2 février 2023, d'un "foyer d’influenza aviaire hautement pathogène" dans deux basses-cours de poules pondeuses sur la commune de Saint-Amans-de-Pellagal.

Après le Gers, l'Ariège, les Hautes-Pyrénées et le Gard, c'est au tour du Tarn-et-Garonne d'être touché par la grippe aviaire. La préfecture du département a fait parvenir un communiqué aux médias, lundi 6 février, pour annoncer la contamination.

"Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène vient d’être confirmé ce 2 février 2023 dans deux basses-cours de poules pondeuses sur la commune Saint-Amans-de-Pellagal dans le département de Tarn-et-Garonne."

Pour éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages, la préfète du Tarn-et-Garonne a pris un arrêté définissant des zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) qui sont mises en place dans un rayon de 3 et 10km autour de l’établissement contaminé. Une zone réglementée supplémentaire (ZRS) d'un rayon de 20km autour du foyer est mise en place afin de renforcer la surveillance. 

  • Les communes concernées dans le rayon de 3km sont : Cazes-Mondenard, DurfortLacapelette, Lauzerte et Saint-Amans-de-Pellagal.
  • Les communes concernées par la zone de 10km, outre les 4 communes citées précédemment, sont : Bouloc, Fauroux, Lafrançaise, Miramont-de-Quercy, Moissac, Montagudet, Montbarla, Montesquieu, Sainte-Juliette, Saint-Nazaire-de-Valentane, Sauveterre, Touffailles, Trejouls, Vazerac.
  • Les communes concernées par la zone de 10km supplémentaires, sont : Barry-D’Islemade, Les Barthes, Belvèze, Boudou, Bourg-de-Visa, Brassac, Castelmayran, Castelsagrat, Castelsarrasin, Gasques, Gourdouville, L’Honor-de-Cos, Labarthe, Labastide-du-Temple, Lacour, La Ville-Dieu-du-Temple, Lizac, Malause, Meauzac, Mirable, Molières, Montaigu-de-Quercy, Montastruc, Montjoi, Perville, Piquecos, Pommevic, Puycornet, Roquecor, Saint-Clair, SaintNicolas-de-la-Grave, Saint-Paul-D’Espis, Saint-Vincent-Lespinasse, Villemade.

Plusieurs départements d'Occitanie concernés par la grippe aviaire

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP).

Plusieurs cas de grippe aviaire ont été identifiés au domaine des oiseaux de Mazères en Ariège, à la fin du mois de janvier. Une zone de contrôle temporaire de 20 kilomètres a été établie pour repérer toute autre contamination et stopper la propagation du virus. Elle concerne 109 communes entre Ariège, Haute-Garonne et l'Aude.

Depuis le mois de décembre 2022, les foyers de grippe aviaire se multiplient en Occitanie. Que ce soit dans le Gard, dans les Hautes-Pyrénées et surtout dans le Gers.