• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Montauban, le Front National s'enracine

© Didier Descouens
© Didier Descouens

Le Tarn-et-Garonne enregistre le plus gros score Front National de Midi-Pyrénées. A Montauban, la liste de Louis Aliot termine en tête avec 27,9 % des suffrages. Si ce n'est pas la première fois que le FN est gagnant dans le fief de Brigitte Barèges, il confirme un ancrage local certain.

Par Véronique Haudebourg

Dans la préfecture du Tarn-et-Garonne pour ces élections régionales 2015, le Front national enregistre le meilleur score de son histoire, 27,9 %. Il avait déjà terminé une fois en tête d'élection, c'était pour les européennes en 2014. Louis Aliot, déjà lui, avait obtenu à Montauban 24,97% des suffrages devant l'UMP Michèle Alliot-Marie. A l'époque, on avait noté sa remarquable progression puisqu'au même scrutin européen de 2009, Louis Aliot n'avait recueilli que 5,95% des voix. Il avait donc quadruplé son score en 5 ans.

Depuis quelques années, le Front national enregistre des beaux scores électoraux sur la ville. Surtout pour les élections nationales comme les législatives ou les présidentielles. En 2002 et 2012, il dépasse les 10% pour l'élection législative. Pour les présidentielles, le FN termine 2eme du premier tour de 2002, Jean-Marie Le Pen laisse la première place à Jacques Chirac pour seulement 17 petites voix. En 2012, Marine Le Pen enregistre 18,25% des voix au premier tour.

Mais à  Montauban, c'est la première fois que le FN termine en tête d'un scrutin local. Aux dernières cantonales, il avait obtenu 27,26% des voix au premier tour. Lors des précédentes élections régionales, la ville avait voté pour 10,04 % pour Frédéric Cabrolier en 2010 et avait donné 16,1 % des suffrages à Louis Aliot en 2004. 

Thierry Viallon à la bataille à Montauban progresse à chaque scrutin

Le FN progresse à Montauban, particulièrement depuis l'arrivée du frontiste Thierry Viallon, et la montée du FN au plan national. A 37 ans, le secrétaire départemental du Front national monte un peu plus à chaque élection :

  • Au cantonales de 2011, candidat sur le 1er canton, il recueille 19,75 % des voix au premier tour.
  • 2012 : candidat aux législatives, Thierry Viallon obtient 11,61% des voix
  • 2014 : 10,9 % au premier tour des municipales. Il se maintient et obtient 13,55% au second tour. Il est conseiller municipal.
  • 2015 : pour les départementales, il obtient 23,16% des voix au premier tour et 27,13% au second. Aucun siège à l'assemblée départementale.
  • 2015 : tête de liste pour les élections régionales, il termine en tête sur la ville de Montauban où il enregistre un score historique de 27,9%
Pour ce dernier scrutin, Thierry Viallon était opposé notamment à Thierry Deville et Sylvia Pinel. Le premier représentait la liste de Dominique Reynié qui est deuxième avec 24,9%. Mais c'est aussi un des principaux adjoint de Brigitte Barèges à la mairie. Un adjoint qu'il devance de 935 voix. Un coup de massue pour la droite traditionnelle locale, clairement battue par le candidat FN.

Quant à la gauche représentée par la ministre PRG Sylvia Pinel, elle réunit 23% des suffrages. C'est la préfecture de Midi-Pyrénées où la liste de Carole Delga fait son plus mauvais score.
 / © France 3
/ © France 3



Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus