Morsure à la cuisse, vitre brisée : des pompiers et un médecin du Smur agressés lors d'une intervention par un jeune homme de 22 ans

Dans la nuit du 29 au 30 octobre, une agression choquante a eu lieu à Valence d'Agen, impliquant trois pompiers et une médecin du Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (Smur). Les secouristes, venus porter assistance à un homme en détresse respiratoire, ont été pris pour cible par l'individu. Il sera jugé en comparution immédiate vendredi 3 novembre, il encourt 5 ans d'emprisonnement.

Une agression contre des pompiers et un médecin dans le département du Tarn-et-Garonne, a eu lieu dans la nuit du 29 au 30 octobre. Voici ce que l'on sait de cet incident condamné par la préfecture du Tarn-et-Garonne.

Les circonstances de l'agression

Trois pompiers et une médecin du Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (Smur) ont été appelés en intervention à Valence d'Agen en réponse à un cas de détresse respiratoire au domicile d'un jeune homme de 22 ans.

Cependant, la situation a rapidement dégénéré lors du transfert de la victime dans l'ambulance. Olivier Théron, commandant du SDIS 82 raconte : "Ils ont été pris à partie par cette personne. Des coups ont été portés à nos collègues et des menaces ont été proférées."

L'homme secouru, visiblement sous l'influence de l'alcool, a manifesté une crise de violence, causant des dommages matériels en brisant la vitre de l'ambulance et en arrachant le rétroviseur. Plus grave encore, il s'en est pris physiquement aux secouristes. Les pompiers ont été violemment attaqués, recevant des coups de pied, tandis que l'urgentiste a été mordue à la cuisse. L'un des secouristes a subi une incapacité temporaire totale (ITT) de trois jours. Le ministre de la santé a apporté son soutien aux soignants.

La directrice du Samu du Tarn-et-Garonne, Héléne Pizzut alertait sur cet incident "intolérable" dès le lundi octobre, sur son compte Facebook. Elle espère " une sanction exemplaire" de la justice. 

Intervention des autorités

Face à cette agression, les gendarmes sont rapidement intervenus pour interpeller l'agresseur, qui a été placé en garde à vue. En réponse à cette agression choquante, le Service Départemental d'Incendie et de Secours (Sdis) du Tarn-et-Garonne a déposé une plainte de manière collective, tandis que les trois pompiers ont porté plainte individuellement.

Interrogé par nos journalistes de France 3 Occitanie sur l'état de ses collègues, le commandant du SDIS 82 indique: "Les pompiers ont été très choqués, ils sont légèrement blessés, ils ont été vus par un médecin et ils seront accompagnés par la suite."

La fréquence des agressions contre les secouristes

Le colonel Olivier Théron, patron des pompiers du Tarn-et-Garonne, a néanmoins souligné auprès de nos journalistes que de telles agressions ne sont malheureusement plus exceptionnelles dans la vie quotidienne des pompiers. Il ajoute : " L’activité de sapeur-pompier est une activité dangereuse, on apporte le premier soin à des personnes qui sont souvent en difficulté. Et parfois, on peut rencontrer des personnes qui sont agressives et il faut essayer de gérer au mieux pour les prendre en charge."

L'Agence régionale de santé (ARS) a réagi à cet incident en exprimant son soutien au Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (Smur) et aux pompiers.

Cependant, l'ARS n'a pas fourni d'explications supplémentaires sur les raisons de la mise en avant de cette agression en particulier.

Un individu déjà condamné pour "outrages"

L'homme de 22 ans qui s'en est violemment pris aux pompiers et au Smur était déjà connu de la justice a précisé le Procureur de Montauban. Par le passé il a déjà été condamné pour des faits d'outrages.

L'individu va être déféré ce 31 octobre dans l'après-midi, devant le Parquet de Montauban. Il sera jugé en comparution immédiate vendredi. Le juge des libertés et de la détention a placé le jeune homme en détention provisoire, lundi 31 octobre. Il encourt 5 ans d'emprisonnement.

Avec Sophie Pointaire

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité