2 000 personnes manifestent en soutien au circuit de courses automobiles d'Albi

Le circuit d'Albi (Tarn) et ses problèmes de nuisances sonores reviennent régulièrement sur le devant la scène, avec beaucoup de recours en justice. Ce samedi 29 avril après-midi, environ 2 000 personnes se sont réunies près du circuit pour qu'il ne cesse d'exister, avant de traverser le village du Séquestre afin d'interpeller le maire.

C'est la troisième fois depuis 2018 que ces manifestants se réunissent pour exprimer leur soutien au circuit d'Albi (Tarn), très calme ces derniers mois.

Ces amoureux du circuit, tous bénévoles, ont organisé une grande manifestation dès 14 heures ce samedi 29 avril 2023, bien decidés à faire entendre leur voix pour le maintien des courses sportives.

"Qu'on ait au minimum les courses qui sont existantes sur le circuit d'Albi : le Grand Prix Automobiles, l'Historic Tour, le Grand Prix Camions... Ils sont très importants et amènent énormément de monde sur la structure du circuit d'Albi", exprime Sébastien Lhoumaud, président de l'Association de soutien au circuit d'Albi.

Nuisances sonores

Créé en 1962, le célèbre circuit traverse une période agitée depuis quelques années : la cohabitation avec ses riverains est devenue difficile. Le dernier arrêté municipal du maire du Séquestre, au sud-ouest d'Albi, limite l'accès à quatre voitures thermiques en même temps sur la piste. "Le circuit doit entièrement être orienté vers l'électrique et l'hydrogène" selon ce dernier.

Une prise de position que partage les conseillers municipaux du groupe de gauche à la mairie d’Albi : "Dès que les moteurs thermiques fonctionnent, ils génèrent des bruits illégaux. Les moteurs thermiques sont terminés, ce n'est plus possible, maintenant il faut passer à autre chose", déclare Pascal Pragnère, conseiller municipal EELV.

"Nous ferons tout pour qu'ils soient maintenus"

Entre les voitures et les camions, quatre événements de courses sont programmés cette année par la nouvelle régie municipale d’Albi. Vont-ils pouvoir avoir lieu ? "Nous ferons tout pour qu'ils soient maintenus. Nous savons que des milliers de passionés sont autour de nous pour que ces épreuves sportives puissent se dérouler", affirme Michel Franques, 1er adjoint au maire d'Albi.

La Ville souhaiterait que la législation s’assouplisse pour de grands événements sportifs ou culturels. Plus de 2 000 personnes étaient esperées pour ce rassemblement au Séquestre ; les pro-circuits étaient au nombre de 2 000 ce samedi 29 avril.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité