L'Albigeois poursuivi pour avoir aidé sa belle famille syrienne relaxé en appel par la justice grecque

C'est la fin d'un long cauchemar judiciaire pour Stéphan Pélissier, un juriste d'Albi, condamné en première instance par la justice grecque à 7 ans de prison ferme pour "trafic de clandestins" en 2017 pour avoir aidé sa belle-famille syrienne à rejoindre la France. Il a été relaxé en appel.

Stéphan Pélissier en compagnie de son épouse Mouzayan et de sa belle famille
Stéphan Pélissier en compagnie de son épouse Mouzayan et de sa belle famille © Mouzayan et Stephan Pélissier
C'est par un tweet que Stéphan Pélissier, juriste à la Poste d'Albi, a annoncé son acquittement par la justice grecque, qui examinait ce vendredi l'appel qu'il avait formé après sa condamnation en 2017 à 7 ans de prison ferme pour "trafic de clandestins". Stéphan Pélissier va enfin pouvoir tourner la page du cauchemar judiciaire qu'il vivait avec son épouse syrienne Mouzayan depuis qu'à l'été 2015 il s'était rendu en Grèce pour venir en aide à sa belle famille fuyant la Syrie et la guerre. 

Il était l'invité du journal de 19h de France 3 Midi-Pyrénées :
 
Stephan Pélissier espère que ce jugement "va contribuer à faire jurisprudence en Europe et mettre fin à ce qui pourrait ressembler à un délit de solidarité familiale'', a-t-il réagi peu après avoir appris sa relaxe.
Stephan Pélissier en compagnie de son épouse et de ses beaux-parents
Stephan Pélissier en compagnie de son épouse et de ses beaux-parents © Famille Pélissier

L'Albigeois raconte l'épisode kafkaïen qu'il a vécu dans son livre "Je voulais juste sauver ma famille", tout juste sorti jeudi 28 février aux éditions Michel Lafon.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter