Carte. Résultats Présidentielle 2022 : Carmaux nouvelle terre électorale de Marine Le Pen

Publié le Mis à jour le

Pour la première fois de son histoire, Carmaux (Tarn), fief de la gauche et du Parti socialiste, a placé en tête de l'extrême-droite avec 27,24 % au premier tour de l'élection présidentielle. Dimanche 24 avril, lors du second tour, Marine Le Pen reste en tête avec 53,73% des voix.

La tendance ne s'est pas inversée. Lors du second tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen a obtenu le plus de votes à Carmaux dans le Tarn, fief historique de la gauche. La candidate du Rassemblement national obtient 53,73% des suffrages avec une participation d'à peine 60%. Emmanuel Macron atteint lui les 46,27%. Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2022, Carmaux (Tarn), terre minière et du socialiste Jean Jaurès, a connu une première historique. Les électeurs de ce bastion de la gauche ont placé le Rassemblement National de Marine Le Pen en tête avec 27,24% des suffrages, suivi de Jean-Luc Mélenchon (LFI), deuxième avec 25,71% , et Emmanuel Macron (LREM) troisième avec 19,30%. 

Pourtant, le département qui avait porté la fille de Jean-Marie Le Pen le 10 avril 2022 à la première place, a décidé pour ce second tour de placer le président sortant en tête avec 53,06%.

Retrouvez l'ensemble des résultats de cette commune tarnaise dans la carte ci-dessous.

Carmaux, terre de Marine Le Pen

La forte abstention (taux de participation de 74,27%) est brandie pour expliquer ce résultat. Pourtant, au sein de la population carmausine, ce résultat surprend peu de monde. Carmaux doit faire face depuis la fermeture des mines en 1987 à une croissance exponentielle du chômage (17%) et à une population vieillissante. Comme un signe, après 120 ans de règne socialiste, la municipalité a été raflée en octobre 2021 par un maire sans étiquette.

Suivez en direct tous les résultats du second tour de l'élection présidentielle  à Carmaux avec cette carte ci-dessous.

Même si ce score de Marine Le Pen a valeur de symbole dans la ville de Jaurès, il s'inscrit dans une dynamique plus large de l'extrême-droite sur tout le département du Tarn et déjà entraperçue lors de l'élection présidentielle de 2017. Comme en 2017, elle est arrivée en tête avec 24,6 % des suffrages, devançant, comme il y a 5 ans, Emmanuel Macron (23,46 %) et Jean-Luc Mélenchon (21,07 %).

Le département du Tarn coupé en deux

Lors de ce premier tour de l'élection présidentielle, le Tarn s'est coupé en deux. Le Sud et l'Est du département se sont jetés dans les bras du RN. Tandis qu'au Nord et à l'Ouest, les voix se sont portées majoritairement vers Jean-Luc Mélenchon de La France Insoumise.

Mais le Tarn n'est pas à une contradiction près. Sur ce territoire, chaque élection à son propre parti. Lors des élections départementales, c'est le Parti socialiste qui était arrivé en tête. Aux municipales, la primeur a été donnée à la droite. Aux législatives, ce sont les candidats de La République en Marche qui sortent premiers des urnes.