• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le club d'athlétisme d'Albi se mobilise pour son athlète serbe Marko menacé d'expulsion

Marko sur son lieu d'entraînement, à l'Ecla d'Albi / © Ecla d'Albi
Marko sur son lieu d'entraînement, à l'Ecla d'Albi / © Ecla d'Albi

Atthlètes et dirigeants du club d'athlétisme d'Albi se mobilisent pour leur champion de 1500 m, Marko Nicic, un jeune Serbe de 24 ans, arrivé en France il y a 3 ans et menacé d'expulsion.

Par Vincent Albinet

Marko, plusieurs fois champion de Serbie sur 1 500 m, en cadets et juniors, s'est réfugié en France il y a trois ans.

Son pays d'origine a beau ne plus être en guerre aujourd'hui, une vendetta aurait été lancée par des Albanais sur sa tête et sur celle de son frère, nés au Kosovo dans une famille de militaires.

Fuyant cette vendetta, les deux frères ont d'abord été pris en charge par une famille d'accueil à Montauban il y a trois ans. 

En septembre dernier, Marko est venu s'installer dans le Tarn, pour s'entraîner à l'Ecla d'Albi, où il a été adopté par les athlètes et les dirigeants du club d'athlétisme.
Marko à l'entraînement à l'Ecla, le club d'athlétisme d'Albi / © Alexis Paumard/France 3 Occitanie
Marko à l'entraînement à l'Ecla, le club d'athlétisme d'Albi / © Alexis Paumard/France 3 Occitanie

Tous ont été consternés d'apprendre que Marko avait reçu au mois de mai une Obligation à quitter le territoire français (OQTF), après un refus de statut de réfugié, la Serbie n'étant plus un pays en guerre, et un refus de titre de séjour exceptionnel.

Pour ce jeune athlète qui, selon eux, apporte au club "compétence, gentillesse, ouverture" et qui représente "une vraie valeur ajoutée pour le groupe", une pétition en ligne a été lancée le 2 juin. Ce mercredi matin, elle avait déjà recueilli plus de 1200 signatures.

"Cette pétition, indiquent ses initiateurs, a pour but de faire entendre notre désarroi auprès des autorités compétentes pour que celles-ci agissent et fassent en sorte que MARKO devienne un citoyen français". Les dirigeants et athlètes du club ne desespèrent pas non plus obtenir le soutien "des politiques et des décideurs".

Sur le même sujet

Montpellier : alerte à la bactérie tueuse Xylella fastidiosa dans les ports et aéroports

Les + Lus