Tags contre l'autoroute A69 au centre d'entraînement d'un club de rugby du Top14 : la préfecture réclame "des sanctions exemplaires"

Dans la nuit du samedi 13 janvier 2024, des tags contre l'autoroute A69 ont été inscrits sur les locaux du centre d'entraînement de l'équipe du Castres Olympique, appartenant au Groupe Pierre Fabre. Une action dénoncée par le préfet du Tarn.

Dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 janvier 2024, le centre d'entraînement du Dicosa, appartenant au Castres Olympique, a été victime d'une action de vandalisme comme l'a révélé le quotidien la Dépêche du Midi.

"Fabre tueur", "Pierre Fabre vole vos terres", et "ZAD par toutatis", les tags inscrits à la bombe sur les locaux du CO laissent peu de doutes sur les auteurs de cette action : des militants anti-A69. 

Le Préfet du Tarn, Michel Vilbois, a été particulièrement prompt à réagir à travers un communiqué de presse condamnant des "actes inqualifiables" et demandant "des sanctions exemplaires contre les auteurs."

Installation d'une ZAD à quelques centaines de mètres

Depuis une semaine, sur un terrain privé à La Crémade, des opposants se sont installés afin de créer une ZAD (zone à défendre) en tant que "dernier rempart" sur le tracé de l'autoroute A69, en construction entre Castres et Toulouse.

À lire : Autoroute A 69 entre Castres et Toulouse : les militants s'installent sur le tracé de la future voie

Ce site, baptisé « CremArbre », se trouve à quelques centaines de mètres du centre d'entraînement du Castres Olympique et est également propriété des Laboratoires Pierre Fabre.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité