Dimanche 19 mai 2024, un homme de 60 ans est poignardé à mort par son propre fils de 27 ans dans le petit village de Moulayrès (Tarn). Découverte agonisante dans son jardin, la victime a succombé à ses blessures avant l'arrivée des secours.

Dimanche 19 mai 2024, un homme de 60 ans est poignardé à mort par son propre fils de 27 ans dans le petit village de Moulayrès (Tarn). selon le quotidien La Dépêche du Midi, la victime, découverte agonisante dans le jardin par sa compagne, a succombé à ses blessures avant l'arrivée des secours.

Un couteau découvert

Les gendarmes de Graulhet ont rapidement identifié le fils comme le principal suspect. Celui-ci a été interpellé sans résistance à Lacrouzette quelques heures plus tard. Une perquisition à son domicile a permis de découvrir l'arme du crime.

En garde à vue, le jeune homme a reconnu les faits sans fournir d'explications. Il a été déféré mardi matin au pôle de l'instruction criminelle à Toulouse (Haute-Garonne) et incarcéré à la maison d'arrêt d'Albi. Une information judiciaire a été ouverte. L'auteur présumé des coups mortels a été mis en examen pour "homicide sur ascendant".

Tensions avec le voisinage

La famille n'était pas connue des services de justice, bien que des tensions avec le voisinage aient été signalées en raison d'un élevage de Rottweilers, toujours selon le journal local. Les voisins, malgré les nuisances des aboiements, ont été les premiers à tenter de secourir la victime.

L'enquête, menée par la brigade de recherche de Castres et les gendarmes de Graulhet, se poursuit pour déterminer le mobile de ce drame.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité