Un projet d'implantation d'éoliennes retoqué par la justice, victoire pour une association écologiste

Dans un arrêt du 1e février, la cour d'appel de Toulouse a refusé le recours du promoteur Ostwind qui imaginait implanter quatre éoliennes aux Martys, commune située entre le Tarn et l'Aude. Cette décision est une victoire pour une association écologiste.

Le projet de quatre éoliennes pensé par le promoteur Ostwind a été retoqué par la cour d'appel de Toulouse après un premier refus de la préfecture de l'Aude jeudi 1e février 2024. Dans son arrêt, la cour confirme la décision de refuser l'autorisation environnementale pour ce parc éolien qui devait s'implanter aux Martys (Aude).

Risque de "dévaloriser le paysage"

"La zone d’implantation du projet éolien présente des enjeux patrimoniaux importants compte tenu de sa situation à proximité de très nombreux sites ou monuments historiques classés ou inscrits" justifie-t-elle dans un communiqué de presse. Un argument défendu par l'association Vent mauvais, opposé à ce projet depuis le départ. 

"Le site retenu par la société pour l’implantation de son projet présente ainsi une qualité certaine du point de vue paysager et patrimonial" rappelle la cour d'appel, soulevant un risque "d'effet de mitage de nature à dévaloriser le paysage naturel". Le préfet de l’Aude a "pu légalement refuser d’autoriser ce parc éolien" conclut la cour d'appel. 

Cette décision est forcément un soulagement pour l'association Vent mauvais. "Cette victoire est importante pour le territoire et pour les riverains qui étaient les plus menacés par ce projet" souligne-t-elle. "Le combat a payé. Plus que jamais, disons : pas une éolienne de plus sur la Montagne Noire !"

Le promoteur Ostwind a toujours la possibilité de se pourvoir en cassation.