Autoroute Castres-Toulouse : la manifestation des opposants à l'A69 déclarée, le préfet du Tarn "prend acte"

A l'occasion d'un point presse tenu ce mercredi 18 octobre 2023, les organisateurs de la manifestation "A69, ramdam sur le macadam" ont annoncé avoir déclaré aujourd'hui la manifestation auprès des services de la préfecture du Tarn. Les services de l'Etat prennent acte.

Le week-end de rassemblement annoncé pour les 21-22 octobre prochain, par les opposants à l'A69 approche. L'organisation s'affine. La manifestation vient d'être déclarée en préfecture du Tarn par le GNSA (groupe national de surveillance des arbres) et l'Union syndicale Solidaires Tarn.

Un grand rassemblement, intitulé « RAMDAM sur le MACADAM », dirigé par Extinction Rébellion Toulouse, La Déroute des Routes, La Voie est Libre, GLAM, La Confédération Paysanne et Attac Tarn, est prévu pour les 21 et 22 octobre prochain. Cet événement vise à créer un week-end de résistance, d'action, et de lutte déterminée en faveur de la préservation de l'environnement.

Ce lundi 16 octobre, 14 militants occupant des arbres menacés par le chantier ont été évacués, placés en garde à vue et sont désormais sous contrôle judiciaire.

"Il y a une volonté des autorités de criminaliser la lutte... de mettre de l'huile sur le feu pour crisper les choses".

Un opposant à l'A69

conférence de presse du 18/10/2023

Une démarche d'apaisement

Les organisateurs assurent continuer d'être dans une démarche d'apaisement et dans la non-violence.  Pour eux, l'appel à la manifestation le 21 octobre prochain est un moyen d'exprimer "l'opposition de manière populaire, une libre expression pour montrer que çà ne convient pas aux habitants".

"Nous demandons un moratoire sur ces projets qui datent du siècle dernier"

Enora - Coalition "La déroute des routes"

conférence de presse du 18/10/2023

Au programme de ce week-end "Ramdam sur le macadam", en plus de cette grande manifestation, il y aura des tables rondes, des échanges et la présentation du projet "une autre voie". Du covoiturage est déjà organisé et un rassemblement en vélo devrait partir vendredi de Toulouse pour rejoindre le lieu de regroupement.

Le préfet "prend acte"

Dans un communiqué de presse diffusé à 17h47, le préfet du Tarn "prend acte du respect de la procédure qui permet de mener un dialogue constructif pour l’organisation de cet évènement.
Des discussions ont commencé en début d’après-midi pour permettre d’identifier un
parcours de manifestation afin de garantir la sécurité de tous. À ce stade, la déclaration ne
comporte ni parcours suffisamment précis, ni lieu de rassemblement ou de lieu d’arrivée, ni
précisions sur les mesures de sécurité mises en oeuvre par les organisateurs. Les échanges
doivent donc se poursuivre."

En avril dernier, lors de la première manifestation, plus de 8.000 personnes étaient présentes. Les organisateurs s'attendent à nouveau à plusieurs milliers de manifestants et probablement beaucoup de forces de l'ordre.