Cet article date de plus de 6 ans

Barrage de Sivens : la mort de Rémi Fraisse est due "selon toute vraisemblance" à une explosion

Rémi Fraisse, décédé sur le site de Sivens ce week-end est décédé "selon toute vraisemblance" des suites d'une explosion selon le procureur d'Albi. Rien ne permet de déterminer son origine pour le moment. La famille du jeune militant va déposer plainte pour homicide volontaire.
Le procureur d'Albi, Claude Derens, a présenté les premiers résultats de l'autopsie du corps du militant tué ce week end à Sivens, autopsie réalisée à l'institut médico-légal de Toulouse. Selon le magistrat , Rémi Fraisse qui a été retrouvé mort dans la nuit de samedi à dimanche sur le site du futur barrage présentait une plaie en haut du dos due "selon toute vraisemblance" à une explosion. Une explosion qui ne présentait pas de flamme et a été si violente qu'elle a jeté le jeune homme de 21 ans au sol. Sa mort a été instantanée.
Se voulant précis, le magistrat a déclaré : "L'objet à l'origine de l'explosion n'a pas entraîné de flamme" et "aucune trace de particule métallique ou plastique n'a été retrouvée dans la plaie", a-t-il ajouté. Après ces premiers examens, "le légiste ne peut ni affirmer, ni infirmer sur la base des lésions anatomiques relevées, que l'origine de la plaie proviendrait d'une grenade lancée depuis la zone où les gendarmes étaient retranchés" a expliqué Claude Derens.
durée de la vidéo: 00 min 37
Sivens : déclaration du procureur

Sur le site des affrontements, les enquêteurs ont retrouvé "des lambeaux de sacs à dos" de la victime, ainsi que "des débris de bouteille en plastique et de bouteille en verre".

"Des investigations sont actuellement en cours au laboratoire de la police scientifique de Toulouse pour permettre de découvrir la présence de traces de grenades sur les prélèvements effectués sur la victime"
a ajouté le procureur. Les résultats sont attendus pour ce mardi.

La conférence de presse s'est tenue alors que le palais de justice d'Albi était cerné par des manifestants. Depuis le début d'après-midi, un rasseemblement est organisé à Albi à la mémoire de Rémi Fraisse.

Notre dossier complet sur la mort de Rémi Fraisse et le barrage de Sivens


Plainte pour homicide volontaire

La famille de Rémi Fraisse, le manifestant de 21 ans mort sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn), compte déposer plainte pour homicide volontaire "par une ou plusieurs personnes dépositaires de l'autorité publique", ont annoncé ses avocats. Cette plainte doit "permettre à un juge d'instruction indépendant de faire toute la lumière sur les circonstances du décès" du jeune manifestant, a déclaré l'un des avocats de sa famille, Me Arié Alimi.
durée de la vidéo: 00 min 37
La réaction du père de Rémi Fraisse

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
barrage de sivens