• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Top 14 : Castres se replace dans la course à la qualification

Les Tarnais montent provisoirement à la 3ème place. / © Remy Gabalda/AFP
Les Tarnais montent provisoirement à la 3ème place. / © Remy Gabalda/AFP

Double victoire pour Castres. En battant Lyon samedi (33-22) lors de la 18e journée, le CO s'est replacé dans la course aux phases finales au détriment en prime d'un concurrent direct.

Par M.M. (avec AFP)

Au coude-à-coude avec le LOU avant le coup d'envoi aux 6e et 7e places avec 47 points chacun, les Tarnais distancent désormais les Lyonnais de 4 points et montent provisoirement à la 3e place (51 points).

Les hommes de Pierre Mignoni, privés de leur charnière Couilloud-Beauxis, retenue avec le XV de France, sont eux en dehors du train des places qualificatives (7e, 47 points), un point derrière Toulouse (6e) et Toulon (5e), qui jouent dimanche.

Ce succès, qui valide leur rebond à Bordeaux (7-6) dimanche dernier après deux revers de rang, a pourtant été long à se dessiner pour les hommes de Christophe Urios qui ont scellé définitivement leur victoire sur un troisième essai de Julien Dumora en toute fin de rencontre (78e).

Ils avaient pourtant distancé à la demi-heure de jeu (29e, 13-0) le LOU, réduit temporairement à quatorze après le carton jaune reçu par Gomez Kodela (20e), grâce à un essai de leur capitaine Rodrigo Capo Ortega après un ballon porté (22e) et deux pénalités de Benjamin Urdapilleta (10e, 29e).

Mais les Lyonnais sont revenus en toute fin de première période sur un essai de Tuifua (35e) avant d'en inscrire un second en début de deuxième mi-temps par Toby Arnold (42e, 16-14). Auteur d'un doublé (61e), l'ailier lyonnais permettait aux siens de passer pour la seule fois de la rencontre devant au tableau d'affichage
à l'heure de jeu (16-19).

Un écart qu'Urdapilleta comblait rapidement (64e, 19-19) avant deux essais castrais en dix minutes par Batlle (68e) et Dumora (78e) qui assuraient au CO un succès très précieux sur la route des phases finales.

Ils ont dit...

Christophe Urios (directeur sportif de Castres) : "On avait bien commencé, 13-0 sans dominer, et on a bien terminé. Mais en face il y avait une bonne équipe. Nous, on a été poussifs et surtout on a manqué de constance. Ce soir, on a été capables de coups de boutoirs très forts, mais sans continuité. La défense, notamment autour des rucks, a été fragile et il n'y avait pas cette volonté qui est la nôtre habituellement. Mais on a été capables de renverser le match en jouant sur ce que l'on sait faire. On a montré de la personnalité et du caractère. C'est un championnat vraiment étonnant, serré en haut pour les six premières places et en bas avec quatre équipes qui ne veulent pas descendre."

Pierre Mignoni (manager de Lyon) : "Il va falloir vite évacuer ce match, on repart avec zéro point et ce n'est pas mérité vu la physionomie du match. Les Castrais ont fait comme ils devaient faire, ils n'ont rien lâché et nous, on a très mal géré les dix dernières minutes. Je trouve aussi que nous avons été beaucoup sifflés, ce n'est pas dans nos habitudes. Mais rien n'est facile face à cette équipe de Castres."

Julien Puricelli (troisième ligne et capitaine de Lyon) : "On ressent de la colère, de la frustration car nous avions fait le match presque parfait à l'extérieur. Mais un match ça dure 80 minutes et bizarrement ce qui nous avait installé dans ce match, la défense, nous fait perdre en fin de partie avec tous ces plaquages manqués. Pour gagner à Castres il faut être irréprochables et nous ne l'avons pas été."

Ludovic Radosavljevic (demi de mêlée de Castres) : "Il était mal embarqué ce match, mais la force de notre équipe c'est de ne rien lâcher. On s'en sort bien, on prend quatre points et eux zéro et c'est une bonne chose dans ce championnat très serré."

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus