Top 14 : des regrets pour le Castres Olympique qui s'incline à Pau

Castres n'a pas su enrayer l'énergie de la Section Paloise. / © IROZ GAIZKA / AFP
Castres n'a pas su enrayer l'énergie de la Section Paloise. / © IROZ GAIZKA / AFP

En battant le Castres Olympique sur sa pelouse du Hameau, Pau a aussi doublé sa victime du jour au classement. La Section Paloise, sensation du championnat avec La Rochelle, s'empare provisoirement de la troisième place du Top 14.

Par LB avec AFP

Pau a étendu sa série d'invicibilité en battant Castres sur son terrain, 18 à 12, dans le cadre de la 20e journée du Top 14. Avec ce 8e match sans défaite, les hommes de Simon Mannix, qui n'ont plus connu la défaite depuis le 19 novembre mais restaient sur un nul chez la lanterne rouge Bayonne, confirment leur nouveau statut à l'issue d'un match vivant, âpre, sans essai ni grosses situations de marque. Au classement, ils doublent le Castres Olympique, qui a échoué à un point du bonus défensif, et guetteront la prestation de Montpellier à Clermont dimanche en fin d'après-midi pour savoir s'ils conservent leur place sur le podium.

Des regrets pour le CO

Dans ce choc d'outsiders en forme ces dernières semaines et plutôt équilibré, la Section a montré un peu plus de maîtrise, notamment son buteur Tom Taylor à 100 % de réussite quand ses vis-à-vis Benjamin Urdapilleta ou Julien Dumora ont laissé neuf points en route, ce qui fait la différence au score au final.
Les regrets sont nombreux pour les joueurs du CO, qui restaient sur deux sorties impressionnantes à Bordeaux ou chez eux face à l'ASM, mais rentrent dans le Tarn sans rien dans la besace. Au-delà du duel des buteurs, ce match équilibré a tenu son rang au niveau du combat et en conquête, avec une mêlée, secteur clé du jour, qui a d'abord souri aux Palois, avant que la donne ne s'inverse après la pause.

Castres manque de précision

Si Taylor mettait d'entrée les siens devant au score (6-0, 14), la densité physique tarnaise et une possession supérieure se traduisait par un retour express du CO au score (6-6, 21). La mêlée béarnaise prenait un temps le dessus pour le plus grand plaisir de Taylor (6 sur 6) qui portait de nouveau l'écart à six points à la pause (12-6). Au retour, le changement de piliers visiteurs inversait les débats et l'écart était de nouveau gommé (12-12, 51) dans un choc de plus en plus physique où la défense locale faisait merveille, au diapason de Taylor (18-12, 66).
Les buteurs castrais manquaient pour leur part de précision, à trois reprises, et la fin de match même éprouvante et sous la pluie pour la Section restait vierge de points.

Sur le même sujet

Hérault : des drones contre les décharges sauvages

Les + Lus