Tour de France en Occitanie : où et quand aller applaudir les coureurs

Le tracé du Tour de France 2019. / © GUILLAUME HORCAJUELO/MAXPPP
Le tracé du Tour de France 2019. / © GUILLAUME HORCAJUELO/MAXPPP

Dans une semaine les coureurs du Tour de France entameront une épopée de 9 jours en Occitanie. Le point sur les étapes et les meilleurs endroits pour aller encourager les coureurs.

Par Adélaïde Tenaglia

Le Tour de France boude un peu l'Ouest du pays pour cette édition 2019. Heureusement, la Grande Boucle fait une incursion de 9 jours à l'Ouest, dont 8 jours en Occitanie, à partir du 15 juillet. Ville, plaine et montagne, notre région offrira aux coureurs et aux spectateurs des étapes riches en rebondissements et en patrimoine. 

 
© ASO-FTV
© ASO-FTV
 
  • 15 et 16 juillet : Saint-Flour - Albi, et journée de repos à Albi
C'est par une arrivée à Albi que le Tour entame son séjour dans la région. La ville sera la capitale mondiale du vélo pendant 3 jours, puisqu'elle est ville d'arrivée le 15 juillet et ville de départ le 17. Entre les deux, elle accueille les coureurs pour leur premier jour de repos de cette édition 2019. 

La ville de Lilian Calmejane a prévu de célébrer le Tour en grande pompe. Au programme, un "fan park" avec des animations, des randonnées, une soirée le 16 juillet pour célébrer les 100 ans du maillot jaune... Et une course au féminin : le 16 juillet, 100 femmes s'élanceront, un jour avant les hommes, sur l'étape 11 du tour de France. La commune prévoit encore beaucoup d'autres activités, dont le programme est à consulter sur le site de la ville d'Albi.
 

Pour aller applaudir les coureurs sur l'étape Saint-Flour - Albi dans Tarn le 15 juillet, vous pouvez aussi vous installer dans les rues de Rodez, ou bien dans une des deux côtes de catégorie 3 que franchiront les cyclistes. La Côte d'Espalion, non loin du village du même nom, ou la Côte de la Malric, près de Saint-Just sur Viaur. 

Enfin, pour les plus grands supporters de l'Albigeois Lilian Calmejane, vous pouvez vous joindre à son fan club. Le 15 juillet ils ont rendez-vous au lac de Cagnac-les-Mines pour encourager leur chouchou.
 
 
  • 17 juillet : Albi - Toulouse
La deuxième étape Occitane se déroulera entre Albi et Toulouse. Une étape relativement plate, mais à gros enjeu pour les sprinteurs qui se bagarreront lors du sprint intermédiaire à Gaillac, et bien sûr pour remporter l'étape lors d'un sprint final à Toulouse. Pour voir les derniers mètres de cette étape, arrivez tôt et placez vous le long des boulevards Strasbourg, Arcole et Lascrosses. Cela va très vite, et c'est toujours impressionnant à voir.
 
 
  • 18 juillet : Toulouse - Bagnères-de-Bigorre
Autre ambiance sur la ligne de départ, les coureurs prennent leur temps pour arriver, se placer dans le peloton, discuter... L'occasion rêvée d'en approcher certains de plus près, voire décrocher un autographe. Pour cette étape au départ de Toulouse, le coup d'envoi sera donné du stadium, sur l'île du grand Ramier. 

Cette étape marque surtout les premiers cols des Pyrénées. Un début en douceur, avec beaucoup de plaine, puis tout de même deux ascensions de première catégorie. Le col de Peyresourde et la Hourquette d'Ancizan, deux montées supérieures à 7%. Pour les plus courageux, l'idéal est de se positionner près du sommet. 
 
  • 20 juillet : Tarbes - Le Tourmalet
Après un contre-la-montre à Pau, les cartes pourraient être rebattues pour cette étape du 21 juillet. C'est l'entrée dans la course d'une légende du Tour : le col du Tourmalet. Franchi 78 fois par les coureurs de la Grande Boucle, il est le col le plus emprunté du Tour de France. L'étape, remportée par un français, Julian Alaphilippe, l'année dernière, est à ne pas manquer. 
 
  • 21 juillet : Limoux - Foix Prat d'Albis
Châteaux cathares et cols de catégorie 1 sont au programme de cette 15étape. Deux spots incontournables pour aller encourager les coureurs : le Mur de Péguère, qui porte bien son nom, puisque cette ascension de 9,3 km comporte certains passages à 16 et 18%, et l'arrivée en haut du Prat d'Albis, grand plateau qui culmine à 1211 mètres, et offre un superbe panorama sur les environs.
 
 
  • 23 juillet : Nîmes - Nîmes
Fait rare pour une étape qui n'est pas un contre-la-montre : après un jour de repos, les coureurs partiront et arriveront à Nîmes. Le Tour revient dans la cité Gardoise après 5 ans d'absence. Une étape à faible enjeu sur le plan sportif, si ce n'est pour les sprinteurs pour la victoire d'étape à Nîmes. 

Le spectacle n'en sera pas moins beau : les coureurs auront le privilège de traverser le Pont du Gard, où vous pourrez peut-être les admirer d'en bas, depuis les rives du Gardon. 
 
© Romain Berchet/Maxppp
© Romain Berchet/Maxppp
 
  • 24 juillet : Pont du Gard - Gap
Si le Tour est déjà passé plusieurs fois par le Pont du Gard, en faire le point de départ d'une étape était inédit. Ce sera chose faite pour cette 17étape, un départ antique et mythique, qui promet un beau spectacle, avant que la Grande Boucle ne quitte définitivement les terres Occitanes, pour rejoindre les Alpes, et leurs cols impitoyables. 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus