VIDEO - Que disent les images de l'agression de Latifa Ibn Ziaten au procès Merah ?

Latifa Ibn Ziaten à son arrivée au Palais de Justice de Paris le jour du verdict / © AFP
Latifa Ibn Ziaten à son arrivée au Palais de Justice de Paris le jour du verdict / © AFP

La mère du soldat tué par Merah à Toulouse en 2012 a déposé plainte après l'agression dont elle a été victime le jour du verdict du procès. Un homme s'est présenté mercredi à la police et plaide la bousculade accidentelle. Les images que nous diffusons ici sont beaucoup moins affirmatives. 

Par Fabrice Valery

Latifa Ibn Ziaten a déposé plainte pour agression après avoir été bousculée par un homme le jour du verdict du procès Merah le 2 novembre dernier, au palais de justice de Paris. 

La mère du soldat Imad Ibn Ziaten, tué à Toulouse par Mohamed Merah le 11 mars 2012, a pris un violent coup d'épaule de la part d'un homme dans l'escalier qui mène à la salle d'audience, juste avant l'énoncé du verdict, en fin d'après-midi. A la suite de cette plainte, le parquet a ouvert une enquête préliminaire pour "violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail inférieure à 8 jours".

Latifa Ibn Ziaten a été percutée à l'épaule et aussitôt défendue par l'officier de sécurité qui l'accompagne en permanence depuis qu'elle a reçu des menaces. 

Ce jour-là, un groupe d'activistes juifs avaient pris position dans la salle des pas perdus. Une quinzaine d'hommes, costauds, en blousons. Venaient-ils pour assurer une sorte de "service d'ordre" après le verdict ? Pour perturber la fin du procès ? Un journaliste les a entendu discuter ensemble de la possible présence ce jour-là au palais de justice de Zoulikha Aziri, la mère de la fratrie Merah. Ces hommes avaient l'intention de l'empêcher de pénétrer dans la salle. L'homme qui a agressé Latifa Ibn Ziaten faisait partie de ce groupe.

C'est ce même groupe qui a sifflé et hué l'avocat d'Abdelkader Merah, Eric Dupont-Moretti, après le verdict, retardant sa prise de parole devant la presse. Ces hommes ont alors été évacués par les gendarmes. 

L'agresseur de Latifa Ibn Ziaten l'a-t-il confondue avec Zoulikha Aziri ?

Un jeune homme de 23 ans s'est présenté de lui-même mercredi à la police pour dire que s'il avait bousculé Latifa Ibn Ziaten c'était purement accidentel, après avoir été lui-même bousculé dans la cohue par un journaliste. Il dit s'être excusé le jour-même et avoir même laissé ses coordonnées.

Il existe des images de cet incident. Cette vidéo, ci-dessous, montre que l'homme, avec une casquette, semble bousculer Latifa Ibn Ziaten de manière volontaire, s'en prenant même ensuite à l'officier de sécurité, jusqu'à ce que celui-ci décline son statut de policier. 
Agression Latifa Ibn Ziaten

 

Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne