• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La circulation différenciée prolongée, mais sans contrôles pour les départs en vacances à la sortie de Paris

Avec la circulation différenciée, les amendes peuvent aller de 68 à 135 euros. / © D. Morel / France 3 Paris IDF
Avec la circulation différenciée, les amendes peuvent aller de 68 à 135 euros. / © D. Morel / France 3 Paris IDF

L’interdiction de circuler pour les véhicules Crit’Air 3, 4 et 5 est maintenue ce samedi, à Paris et en proche banlieue. Mais en plein weekend de départs en vacances, les voitures sortant de la capitale ne devraient pas être contrôlées par la police.

Par France 3 Paris IDF

Si la météo reste toujours caniculaire ce samedi, ce weekend est aussi synonyme de départs en vacances. La circulation différenciée, mise en place depuis mercredi en région parisienne, est maintenue, avec donc une exception pour les véhicules qui quittent la capitale.
Comme l’explique la préfecture de police sur Twitter, « les contrôles routiers mis en place pour garantir le respect des mesures ne concerneront pas les véhicules sortant de la zone concernée », et ce « afin de faciliter les départs en vacances ».

68 à 135 euros d'amende, selon les véhicules

Pour le reste, le dispositif garde les mêmes règles : seuls les véhicules électriques ou avec des vignettes Crit'Air 1 et 2 sont autorisés à circuler. Le périmètre concerné, qui englobe la capitale et l'intérieur de l'A86, ne bouge pas non plus.
En cas de contrôle, l'amende peut aller de 68 à 135 euros pour les automobilistes au volant d’un véhicule ciblé par l’interdiction.

 

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus