Le projet de rénovation de la Gare du Nord validé par la Commission d'aménagement commercial

Une vue du projet de rénovation de la Gare du Nord. / © Architecte Valode and Pistre
Une vue du projet de rénovation de la Gare du Nord. / © Architecte Valode and Pistre

Le projet promet de faire peau neuve et de tripler la surface de la Gare du Nord avant les Jeux olympiques de 2024. Mais les mairies de Paris et du 10e arrondissement s'y opposent.

Par L.B. (avec AFP)

La Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a validé ce jeudi le projet de rénovation et de transformation de la Gare du Nord de Paris (après que la commission régionale ait émis un avis défavorable fin juin). Cette décision sera envoyée aux parties concernées d'ici un mois. Une décision qui ne fait pas que des heureux, notamment au sein de la Mairie de Paris et de la Mairie du 10e arrondissement qui se sont, ces derniers jours, opposées à ce projet à 600 millions d'euros.
 
La décision favorable de la CNAC publiée sur son site Internet, ce vendredi 11 octobre 2019. / © France3 IDF/capture d'écran
La décision favorable de la CNAC publiée sur son site Internet, ce vendredi 11 octobre 2019. / © France3 IDF/capture d'écran

Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire de Paris, souhaite désormais "une réunion des parties prenantes auprès du préfet de région avec Alexandra Cordebard [la maire du 10e arrondissement, ndlr] pour faire évoluer le projet" et "n'exclut pas un recours si le dialogue ne permet pas de faire évoluer le projet". Dans un communiqué, la mairie indique que ce projet "doit évoluer significativement", "souhaite donc la poursuite de la négociation et proposera, dès la semaine prochaine, des pistes d'évolution au Préfet de Région et au Président de la SNCF pour trouver une solution qui améliore le confort des voyageurs et la qualité de vie des habitants".

Il y a une chose qui me surprend : c'est que, d'une décision 'contre' unanime de la Commission départementale, on est passé à une décision 'pour' unanime de la Commission nationale. Mais les discussions ne sont pas closes ; on rentre dans une nouvelle phase de négociations avec l'enquête publique. Un projet de cette nature sur 30-50 ans nous oblige tous à en mesurer les conséquences.
Alexandra Cordebard, la maire (PS) du 10e arrondissement de Paris

Lundi dernier à France3 Paris IDF, l'élue socialiste expliquait que "ce projet est mauvais pour le territoire parce qu'il nous interdit de transformer la Gare du Nord en éco-quartier qui peut être raffrachi et avec moins de circulation motorisée".

Quant aux porteurs du projet, ils ne souhaitent pas s'exprimer pour l'instant.
 


Dans cette opposition, les deux mairies avaient embrayé à la suite de la publication dans Le Monde, début septembre, d'une tribune de plusieurs architectes opposés au projet.
 
Tensions autour du projet de rénovation de la Gare du Nord

La Gare du Nord constitue un véritable carrefour : les trains de la banlieue nord côtoient TER des régions nordistes, trains à grande vitesse de Belgique et Outre-Manche, et trois lignes de métro. Le projet de rénovation de la Gare du Nord, mené par SNCF Gares & Connexions et la foncière d'Auchan, Ceetrus, prévoit un véritable lifting de la vieille dame de 155 ans, première gare d'Europe, fréquentée chaque jour par 700.000 voyageurs. D'ici 2030, ce chiffre devrait monter à 900.000 utilisateurs quotidiens.

Sur le même sujet

Les + Lus