"Le vampire de Nanterre" échappé d'un hôpital psychiatrique retrouvé dans un hôtel au nord de Paris

Surnommé à l'époque "le vampire de Nanterre", l'homme a été condamné pour avoir tué un jeune homme de 20 ans en 2004. Il s'était échappé jeudi d'un hôpital psychiatrique des Hauts-de-Seine.

Il avait tué un passant à coups de couteau en 2004 sans mobile.
Il avait tué un passant à coups de couteau en 2004 sans mobile. © MAXPPP

Des témoins avaient assuré avoir vu le meurtrier se pencher sur le corps de la victime pour boire son sang et les médias l'avaient surnommé : "le vampire de Nanterre". Jean-Pierre R. de son vrai nom, âgé de 40 ans, a fui jeudi soir dernier de l'établissement de soins psychiatriques de Nanterre selon une source policière, confirmant une information du Parisien.

Il a été retrouvé ce mardi à l'aube dans un hôtel du XVIIIe arrondissement de Paris vers 6h du matin, a confirmé cette même source, et réintégré à l'hôpital psychiatrique. Les enquêteurs avaient réussi à le géolocaliser en bornant son téléphone portable, selon la source. Appréhendé "sans difficulté", l'homme a déclaré aux policiers avoir voulu partir vers Amsterdam et avoir choisi pour cela un hôtel proche de la Gare du Nord.

Irresponsable pénalement

Jean-Pierre R. avait été admis à l'hôpital psychiatrique à la suite du meurtre le 3 octobre 2004 de Rémy M., un jeune homme de 20 ans, tué à coups de couteau près de la gare de RER Nanterre-Université alors qu'il était assis sur un banc. Il avait été déclaré irresponsable d'un point de vue pénal (car considéré comme schizophrène) et donc interné dans un hôpital psychiatrique.

Une enquête pour "disparition inquiétante" avait été ouverte, selon le parquet de Nanterre et confiée au commissariat de la ville.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société violence faits divers