Saint-Herblain : Radio Naoned dénonce "le mépris" du maire

Lors du conseil municipal du 14 décembre, le maire de Saint-Herblain a raillé la radio locale Kerne-Naoned, qui émet en langue bretonne et refusé de leur accorder une subvention. Les membres de la radio ont dénoncé le "mépris" de l'élu.

Le drapeau breton flotte devant la mairie de Saint-Herblain pourtant le maire se refuse à subventionner Radio Naoned.
Le drapeau breton flotte devant la mairie de Saint-Herblain pourtant le maire se refuse à subventionner Radio Naoned. © Claude Prigent/ LE TELEGRAMME.

Entre Radio Naoned et Bertrand Affilé, le maire de Saint-Herblain, le torchon brûle. En conseil municipal, le 14 décembre dernier, l'élu a refusé d'accorder une subvention à la radio locale, qui émet en langue bretonne. La radio avait sollicité une aide de 3 000 euros auprès de la municipalité.

Le maire a d'abord moqué la radio, affirmant qu'elle avait "le mauvais goût de s’appeler Kerne-Naoned", avant de s'opposer frontalement à un quelconque versement de subvention, avançant qu'elle pouvait être taxée par certains de "communautariste".

Il a également reproché aux membres de Radio Naoned de ne pas s'être rapprochés de la mairie au moment de leur installation à Saint-Herblain, puis de venir réclamer des aides, parlant même de "braquage à la bretonne".

La radio s'est défendue dans un communiqué publié sur Twitter, dénonçant le mépris de Bertrand Affilé. L'association y indique qu'elle a rencontré à plusieurs reprises les services de la ville depuis son installation à Saint-Herblain en 2018.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture culture bretonne culture régionale vie associative société