Deux artisans confituriers de Sarthe sont dans le top 10 du championnat de France de confiture

Le Championnat de France de confiture s'est tenu du 21 au 23 juillet dans l'Indre. La compétition rassemblait une centaine de participants. Parmi les dix finalistes diplômés, la Région des Pays de la Loire compte deux confituriers sarthois : La Ferme de la Métairie au Mans et La Fée Confiture de Bonnétable.

Dans le laboratoire de La Ferme de la Métairie au Mans (Sarthe), pas question de produire les confitures à la chaîne. "Il n'y a pas de machine. La seule machine ici, c'est mon cerveau", affirme Amélie Corvaisier, confiturière à la tête de cette enseigne artisanale.

"On ne travaille pas sur des fruits tamisés, on ne les passe pas au tamis, on ne les mixe pas, détaille-t-elle. C'est mon choix pour que le public ait le plaisir de manger un fruit presque entier confit. Quand il met la cuillère sur sa tartine, il y a des beaux fruits. Avec un peu de beurre, c'est vraiment extra."

Ce savoir-faire lui a permis d'arriver 9ᵉ sur 98 participants au Championnat national de confiture à Éguzon-Chantôme (Indre) le 23 juillet. La compétition a aussi été l'occasion de côtoyer la fine fleur des confituriers français. 

Quand j'ai vu les autres travailler, ceux qui étaient déjà là l'année dernière, je me suis dit qu'il allait falloir être plus minutieuse, faire plus attention à tout.

Amélie Corvaisier

Confiturière et gérante de la Ferme de la Métairie au Mans

"On grandit en rencontrant d'autres personnes qui nous transmettent des connaissances qu'ils ont acquises à travers leurs expériences", relate Amélie Corvaisier. La Ferme de la Métairie devance d'une place la Fée Confiture et ses cogérants Fabien Meignan et sa compagne Corinne Fiorilla, basés à Bonnétable, au nord-est du Mans.

Un coup de pouce pour les affaires

Le couple est à la 10ᵉ place du classement. Une reconnaissance qui a des répercussions positives sur les ventes. "Les gens viennent spontanément nous voir et nous féliciter. Ça nous ramène des nouveaux clients, ça fait passer le pas à certains qui nous ont vu et qui n'ont jamais osé. Ils se disent qu'ils ont affaire à des vrais artisans confituriers", analyse Fabien Meignan.

Au marché des Jacobins du Mans, les clients abondent en ce sens. "Les confitures sont super bonnes, elles ne sont pas trop sucrées. On sent que c'est du fait maison", complimente une retraitée. 

"Quand il est arrivé sur le marché, je me suis dit que j'allais essayer. Depuis, on vient tout le temps là", renchérit un autre client. 

Fabien Meignan et Corinne Fiorilla ne travaillent que des fruits produits en France, idéalement par des maraîchers locaux. 

C'est vraiment une madeleine de Proust et nous c'est ce qu'on cherche, créer de l'émotion, créer du plaisir quand les gens consomment nos confitures.

Fabien Meignan

Confiturier et cogérant de la Fée Confiture

Le succès de ces deux confituriers tient peut-être aussi à la ressemblance de leurs produits avec la confiture maison et les souvenirs qu'elle fait ressurgir, comme le suggère Fabien Meignan. Par exemple, "quand quelqu'un va ouvrir le pot, goûter la confiture, se rappeler les souvenirs de son enfance dans un jardin à croquer un fruit, ou à faire des confitures avec sa grand-mère"

Voir le reportage de Marc Yvard, Nathan Vildy et Dominique Lebrun

durée de la vidéo : 00h02mn00s
La Ferme de la Métairie est basée au Mans et la Fée Confiture à Bonnétable, au nord-est de la capitale sarthoise. ©France Télévisions / Marc Yvard / Nathan Vildy / Dominique Lebrun

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité