Catherine Deneuve fête ses 80 ans : huit souvenirs marquants de l'actrice sur la Côte d'Azur

La célèbre actrice soufflera sa 80e bougie ce dimanche 22 octobre. L'occasion de nous replonger dans ses souvenirs sur la Côte d'Azur, entre tournages et festival de Cannes.

Née le 22 octobre 1943 à Paris, Catherine Deneuve, la comédienne française aux plus de 120 films, fêtera son 80e anniversaire ce dimanche. En huit décennies, elle aura marqué son temps par ses nombreux longs-métrages et ses montées des marches légendaires au Festival de Cannes. Retour sur les moments les plus mémorables de l'actrice sur la Côte d'Azur.

Son premier Festival de Cannes en 1964

En 1964, pour sa première apparition au Festival de Cannes, Catherine Deneuve, âgée de 21 ans, est venue pour présenter Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy avec l'équipe du film. Aux bras de son partenaire de jeu Nino Castelnuovo, elle foule le tapis rouge et monte les marches mythiques. Le long-métrage fait sensation. La comédienne y joue une jeune fille, Geneviève, qui tombe éperdument amoureuse d'un garagiste.

Mais celui-ci part pour la Guerre d'Algérie, il la laisse alors enceinte mais elle termine par épouser un riche bijoutier. Cette histoire d'amour dramatique remporte la Palme d'Or et deviendra culte.

Son rôle dans "La Chamade" tourné à Saint-Tropez

Tourné en juin 1968, La Chamade d'Alain Cavalier est l'adaptation du roman éponyme de Françoise Sagan sorti trois ans auparavant. Le film met en scène une belle jeune fille, Lucile, incarnée par Catherine Deneuve, menant une vie mondaine et prenant du bon temps dans la villa luxueuse de son amant nichée dans la baie de Saint-Tropez.

Lucile n'aspire qu'à aimer mais surtout à être aimée. Un an après la mort de Françoise Dorléac, la sœur de l'actrice, dans un accident de la route près de Villeneuve-Loubet, Catherine Deneuve revient sur la Côte d'Azur, précisément sur la plage de Pampelonne à Saint-Tropez, pour interpréter ce personnage.

Son tournage dans "La Sirène du Mississipi" à Nice

La même année, en 1968, Catherine Deneuve retourne dans la région pour tourner le nouveau film de François Truffaut La Sirène du Mississipi. Avec son partenaire de jeu, Jean-Paul Belmondo, l'actrice réalise des scènes dans les jardins du Musée Masséna de Nice ou encore dans un hôtel de la place Jacques Audiberti à Antibes.

C'est pendant ce tournage que commence l'histoire d'amour, longtemps restée secrète, entre le réalisateur et la comédienne. Le film ne rencontrera pas son public avec seulement 100 000 entrées à son actif.

Il avait pourtant été très coûteux et réunissait des stars populaires.

Sa venue remarquée au Festival de Cannes en 1973

Après la projection de La Grande Bouffe de Marco Ferreri lors de la 26ᵉ édition du Festival de Cannes, les équipes du film sont huées et sifflées. Le long-métrage fait beaucoup de bruit. Dans une archive de l'INA, une spectatrice s'exclame "C'est un scandale. Un scandale ! Ça gagne du pognon, ça, sur le dos du pauvre populo !".

Catherine Deneuve, venue accompagner son conjoint Marcello Mastroianni jouant dans le film, se souvient de cet épisode dans les colonnes de l'ancien JDD, en 2015 : "Il y avait eu tellement de sifflements. Le film avait provoqué un véritable scandale". Un moment qui restera dans les mémoires.

Sa vice-présidence du jury de Cannes avec Clint Eastwood

En 1994, l’actrice la plus mythique du cinéma français est désignée comme vice-présidente du jury au côté d'une légende du cinéma américain : l'acteur et réalisateur Clint Eastwood. " C'est une expérience. Je me dis que, même s'il y a des moments difficiles, je vais avoir la possibilité de voir des films du monde entier plusieurs fois par jour, pendant deux semaines. Pour quelqu'un qui aime le cinéma comme moi, c'est très excitant, stimulant même. C'est presque la réalisation d'un rêve secret d'aller autant au cinéma. Surtout sans avoir mauvaise conscience : à Cannes, je n'aurai rien de plus important ni de plus urgent à faire que d'aller au cinéma deux fois par jour", confie Catherine Deneuve pour le Studio Magazine, une revue sur le cinéma français.

Une belle consécration pour celle qui recevra une Palme d'honneur, une dizaine d'années plus tard, en 2005. Cette récompense mettra en lumière sa carrière phénoménale.

Sa carrière récompensée à Cannes

Catherine Deneuve reçoit un Prix Spécial du Président du jury, Sean Penn, lors de la 61e édition du Festival de Cannes en 2008 pour son rôle dans Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin où elle joue une mère qui perd son fils d'une grave maladie génétique, et plus généralement pour l'ensemble de sa carrière.

Pendant la cérémonie de remise des prix, Catherine Deneuve déclare : "Je suis très touchée, très émue. Je voudrais remercier Arnaud Desplechin grâce à qui je suis ici ce soir. Je voudrais aussi remercier mes partenaires du film Un Conte de Noël, spécialement Mathieu Amalric et Jean-Paul Roussillon. (...) 

Je suis heureuse encore aujourd’hui de faire des films comme celui-là avec tant d’énergie, d’intelligence, de sensibilité, de particularité. J’ai toujours envie de continuer à faire des films tant qu’il y aura quelques rares metteurs en scène comme lui.

Catherine Deneuve.

Son tournage de "L'homme qu'on aimait trop"

En mai 2013, Catherine Deneuve pose ses valises pendant plusieurs semaines sur la Côte d'Azur, entre Nice, Menton, Grasse, Cannes, Antibes ou encore Vence, pour le tournage de L'homme qu'on aimait trop d'André Téchiné. 

Dans ce film, l'actrice partage l'affiche avec des acteurs de renom comme Guillaume Canet ou encore la jeune comédienne Adèle Haenel. Ce long-métrage sera présenté au Festival de Cannes 2014 dans la catégorie "Hors compétition". Ce n'était pas la première fois que l'actrice jouait pour le réalisateur André Téchiné. L'homme qu'on aimait trop est sa septième collaboration avec le cinéaste, après La fille du RER en 2009, Les Temps qui changent en 2004, Les Voleurs en 1996, Ma saison préférée en 1993, Le Lieu du crime en 1986 et Hôtel des Amériques en 1981. 

Son visage sur l'affiche du 76e Festival de Cannes

Pour l'affiche de la 76ᵉ édition, le Festival de Cannes a voulu rendre hommage à Catherine Deneuve en choisissant une photo en noir et blanc de Jack Garofalo prise sur le tournage de La Chamade réalisé par Alain Cavalier et tourné en 1968. Dans un communiqué, le festival avait expliqué sa décision : "Pour redire le présent glorieux du cinéma et envisager son futur plein de promesses. Car Catherine Deneuve est ce que le cinéma doit se souvenir d’être : insaisissable, audacieux, irrévérencieux. Une évidence. Une nécessité."

C'est un réel honneur pour l'actrice qui a lancé les festivités lors de la cérémonie d'ouverture, le 16 mai dernier, aux côtés de sa fille Chiara Mastroianni, désignée maîtresse de cérémonie cette année. L'icône du cinéma français n'a pas manqué d'adresser ses pensées aux Ukrainiens : "Ce soir nous célébrons le cinéma (…) mais cela ne nous empêche pas de penser à ceux ailleurs qui vivent une toute autre vie. Je pense beaucoup à l’Ukraine".

En 80 ans, Catherine Deneuve a accumulé beaucoup de souvenirs dans la région, mais elle n'a sans doute pas terminé de nous surprendre avec son élégance innée et sa voix charmeuse qui ont séduit les plus grands réalisateurs, de Jacques Demy à François Truffaut en passant par André Téchiné ou encore François Ozon.

Elle est actuellement à l'affiche avec la comédie Bernadette qui revient sur la vie d'une de la Première dame iconique : Bernadette Chirac.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité