Présidentielle 2022. Le maire LR de Cannes, David Lisnard, donne son parrainage à Jean-Luc Mélenchon

Le premier édile cannois et président de l'Association des maires de France (AMF), David Lisnard, a choisi de parrainer le candidat de la France insoumise pour la prochaine élection présidentielle.

Dans une vidéo postée ce dimanche 20 février, en début de soirée, le maire Les Républicains de Cannes a pris la parole pour annoncer qu'il donnait son parrainage à Jean-Luc Mélenchon pour la prochaine élection présidentielle. 

J'ai décidé de parrainer le candidat dont je suis le plus éloigné, puisque je suis classé à droite, qui est Jean-Luc Mélenchon.

David Lisnard, maire de Cannes

C'est dans son bureau, avec en arrière-plan les drapeaux français et européen, quelques cadres de photos et un buste de Marianne que l'on devine, que David Lisnard a démarré ainsi : "Au moment où j'enregistre cette vidéo, trois des principaux candidats à la présidentielle n'ont pas reçu leurs parrainages, on sent bien qu'il y a un problème pour les recueillir." 

"Une grave atteinte à la démocratie"

Cette problématique des parrainages refait surface à chaque élection présidentielle. Alors que le dépôt des signatures des élus destinées aux candidats s'achève ce 4 mars, plusieurs personnalités politiques s'inquiètent de ne pas atteindre la barre des 500 signataires. 

"Si Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen, qui a une implantation ancienne avec un parti important, et qui est deuxième dans les sondages; ou Eric Zemmour, qui a une dynamique, ne pouvaient pas se présenter, cela serait une grave atteinte à la démocratie. Je l'ai dit et répété depuis le mois de décembre, dans différentes interviews audiovisuelles et presse écrite." 

Une voix qui porte

C'est en son nom et non comme président de l'AMF que David Lisnard s'est ainsi exprimé.

L'Association des Maires de France dont j'ai la responsabilité, en tant que président, a été interpellée. Nous avons rappelé que les règles ne dépendaient pas des maires, les règles ont changé en 2016 et ces règles sont le fruit d'une loi organique qui dépend du parlement et du gouvernement. Il faudra absolument changer ces règles, j'ai fait des propositions en la matière : soit double parrainage, soit retour à l'anonymat, soit des parrainages citoyens en plus des parrainages d'élus. 

En attendant, nous devons veiller à ce que cette élection soit une vraie élection.

David Lisnard, maire de Cannes et président de l'AMF

Une idée déjà bien ancrée

Déjà le 10 février 2022, David Lisnard esquissait un peu plus les contours de son raisonnement sur les parrainages à l'élection présidentielle, et proposait ses solutions.

C'est au micro de France 3 Côte d'Azur qu'il s'était alors exprimé sur ce sujet :

Ce système de parrainage caduc qui pourrait évoluer lors de la prochaine mandature. "Un marronnier médiatico-politique" pour David Lisnard, dont on entend parler, peut-être, pour la dernière fois.

>>  A qui vos élus de PACA ont-ils donné leur signature ?

Pécresse déjà qualifiée

La candidate LR, Valérie Pécresse, était sur la Côte d'Azur la semaine passée où elle a pu déjeuner notamment avec le maire de Cannes et réaliser un meeting au Cannet, à la Palestre.

Un parrainage de Jean-Luc Mélenchon n'est aucunement un soutien pour cette course à l'Elysée, comme l'a rappelé David Lisnard sur Twitter : "La candidate que je soutiens, de façon claire et nette, qui est Valérie Pécresse, au moment où je vous parle, a à peu près 2000 parrainages, donc elle peut concourir. Elle est en tête des parrainages et je m'en réjouis. Mais je pense qu'il est important de prendre l'initiative qui ne peut pas être celle de l'AMF, je ne parle qu'en mon nom personnel, pour montrer que les parrainages ne valent pas soutien et qu'il faut veiller à la libre expression démocratique et républicaine, sinon nous allons vers une explosion civique qui amplifiera la crise civique dans laquelle nous sommes, nous pourrions même avoir des expressions de violence".

Ce soutien du président de l'AMF n'a pour le moment pas été commenté par Jean-Luc Mélenchon, ni par son équipe. Peut-être ne leur est-il parvenu aux oreilles.

Les insoumis azuréens, qui avaient lancé un appel mi-février, aux maires maralpins, pour leur demander de parrainer leur candidat septuagénaire, ont semble t-il été entendus.

David Lisnard est le fondateur du mouvement "Une Nouvelle Energie pour la France".

Des réactions unanimes

Sur les réseaux sociaux, des élus de tous bords saluent l'initiative du maire de Cannes.

Philippe Vardon, du Rassemblement national n'a pas tardé à souligner cette démarche en faveur d'un candidat dont il est bien loin sur l'échiquier politique.

Au sein des Républicains, on abonde dans le sens du maire azuréen, parlant de "scandale démocratique" si trois candidats crédités d'importantes intentions de vote venaient à ne pas pouvoir se soumettre au vote lors du premier tour.

Même son de cloche pour la députée LR Marine Brenier qui était l'invitée de la matinale de France Bleu Azur, ce lundi 21 février.

Sonia Naffati, de la France insoumise 06, a aussi réagi à cette information donnée par le maire de Cannes : "Ce que je retiens c'est qu'il y a un gros problème actuellement, c'est que 40% des électeurs ont un risque de de pas voir le candidat qui les représente à l'élection présidentielle. Moi, je suis très contente que monsieur David Lisnard parraine, apporte son parrainage à Jean-Luc Mélenchon, alors qu'il a bien spécifié dans les médias depuis le mois de décembre qu'un parrainage ne vaut pas un soutien, et il tient sa promesse en parrainant monsieur Jean-Luc Mélenchon."

David Lisnard sera parvenu, le temps d'un tweet, à mettre toute la classe politique d'accord.