Les fondateurs de Canua Island dénoncent "une vendetta politique" et renoncent au projet sur la Côte d'Azur

Les promoteurs de "l'île" festive Canua Island au cœur d'une polémique depuis plusieurs semaines, annoncent qu'ils renoncent et licencient leurs 100 salariés.

Cette fois, le projet Canua Island semble bel et bien... coulé. Dans un communiqué, les promoteurs de ce bateau - île, qui devait venir s'ancrer devant Mandelieu-La Napoule tout l'été, annoncent ce mardi 13 juin qu'ils jettent l'éponge.

Nous n’avons pas reçu les permis nécessaires à l’exploitation de Canua. On nous a clairement fait comprendre qu’il ne fallait rien attendre pour cet été. Nous avons informé tout à l’heure nos 100 salariés que nous ne pouvions pas tenir plus longtemps.

Communiqué Canua Island

Dans leur communiqué, Jean-Bernard Falco, président Canua, Marc Audineau et Tony Philp, directeurs généraux et co-fondateurs Canua, dénoncent "une vendetta politique".

"Derrière une écologie de façade (le même qui nous attaque aujourd’hui veut promouvoir des yachts plus polluants que ne le sera jamais Canua) se cache en réalité un règlement de compte qui nous dépasse et qui dépasse l’entendement économique."

Renaud Muselier farouchement opposé

Le projet Canua Island, un navire de 1700 mpouvant accueillir 350 clients, est en effet défendu par le maire de Mandelieu, Sébastien Leroy, mais rejeté par plusieurs élus, au premier rang desquels le président du conseil régional de Provence Alpes Côte d'Azur.

Renaud Muselier dénonçait "une aberration écologique" pour "la plus belle région du monde, où le critère climat-biodiversité est une règle d’or".

À la Seyne-sur-Mer depuis fin mai

Le 22 mai, la plateforme était arrivée de La Spezia en Italie au port de la-Seyne-sur-Mer. Lors d'une visite dans la commune varoise, le ministre de la mer, Hervé Berville, s'était positionné contre un projet qu'il juge "n'est ni fait, ni à refaire".

Mes services, pleinement mobilisés pour la protection de l'environnement marin, sont très attentifs à ce dossier. Ce projet suscite une circonspection à laquelle je souscris. Le gouvernement s'est clairement positionné défavorablement au développement dans la mer territoriale d'activités commerciales privées.

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique

Les promoteurs de Canua avaient tenté un barouf d'honneur ces derniers jours en écrivant une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron, l'implorant : "laissez-nous travailler, sinon nous mourrons".

Canua Island pourrait réapparaitre sous d'autres latitudes. Ses propriétaires le laissent entendre en concluant leur communiqué ainsi : "même dans la tempête, les marins et leurs capitaines savent trouver leur chemin".

Au micro d'une équipe de France 3 Côte d'Azur, Marc Audineau ne cachait pas vendredi 9 juin la possibilité d'aller développer son activité à l'étranger :"je suis d'Antibes et fier de le porter ici. Mais si je suis contraint, oui j'irai à l'étranger. Je devrais le vendre, mais ce n'est pas ce que je voulais."

A ce jour, le navire était à quai à La Seyne-sur-Mer dans le Var dans l'attente de ses différents permis.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité