Carnaval de Nice 2024. Tout savoir sur cette drôle de tradition : le lancer de paillassou

Le paillassou ou pailhasso, si on l’écrit en niçois, se traduit littéralement par "homme de paille". Tradition issue directement du Carnaval de Nice, le lancer de paillassou est même devenu un championnat du monde. On vous dit tout sur ce symbole de la fête mais aussi parfois, de la grogne sociale...

Cette année, le carnaval de Nice donne une place particulaire au paillassou. Le 2 mars, pour la grande fête de clôture, tous les quartiers de la Ville sont invités à se retrouver pour une "grande boum du Doudou".

Accompagnés par les élèves des BAC pro et CAP métiers de la mode "option vêtement" du lycée professionnel Les Palmiers, les enfants auront la possibilité de déguiser leur inséparable lapin ou autre peluche en superhéros,
cowboy, princesse, ballerine ou clown ! Des dizaines d’accessoires seront mis à leur disposition. Et
si le doudou ne se prête à aucun déguisement, aucun problème, tout est prévu.

Des "mini-paillassou" seront distribués aux petits pour qu’ils puissent laisser libre cours à leur imagination. L’occasion de renouer et de perpétuer différemment l’une des plus anciennes traditions du carnaval de Nice comme le précise la ville.

Ici en 2019, c'est une vraie personne qui était lancée !

Mais, c'est quoi un paillassou au juste ? 

Le paillassou ou pailhasso, si on l’écrit en niçois, se traduit littéralement par "homme de paille". Son nom viendrait même de l'italien pagliaccio, qui veut dire le clown ! Tradition issue directement du Carnaval de Nice, le lancer de paillassou est même devenu un championnat du monde. 

À l’origine, il s’agit d’un jeu qui consiste à placer le bonhomme au centre d’un drap. Lancé dans les airs, on compte alors le nombre de rebonds que l’on parvient à faire. Avant tout lancer, un cri :

Un, doi, très, manda lo Pailhasso !

le cri du lanceur de paillassou !


Selon la tradition, il représente les soucis, les mauvaises choses de l'année passée. Donc on l'envoie loin, le plus loin possible pour passer à autre chose dès janvier et oublier ses malheurs. En 1990, le groupe de musique Nux Vomica et son chef de file Louis Pastorelli décident de créer un  carnaval indépendant, ils donnent alors une place particulière à ce paillassou. 

Le championnat du monde du lancé de paillassou est organisé chaque année par l'association Nissa Pantai à Nice fin janvier.

Chaque année, ce sont les ados et enfants qui ont fait vibrer la compétition. 

"C’était assez jovial. C’était familial et amusant.", confie Cristou Daurore un des organisateurs et président de l'association Nissa Pantai. 

C'est lui qui chaque année anime l'épreuve presque sportive ! Parmi les champions de cette année 2024, ces deux enfants avec 2,88 m de hauteur... Sérieux !

Quelques records passés :

  • 15,30 mètres (équipe du Comté de Nice, 2007) pour la catégorie adultes.
  • 9,20 mètres (équipe du Wakanda, 2020) pour la catégorie adolescents.
  • 5,90 mètres (équipe d’Italie, 2016) pour la catégorie enfants.
  • 1,50 mètres (équipe de Mars, 2009) pour la catégorie bébés.

A l'époque, c’était un jeu négatif on attrapait une personne vivante pour se moquer, et on la lançait dans les airs.

Cristou Daurore

Une tradition revisitée

Aujourd'hui, la symbolique a bien changé et c'est une poupée de tissu qui est utilisée, aucun risque d'accident. On le jette aussi en signe de contestation dans les manifestations.

Comme en janvier 2019, lors de ce rassemblent contre la réforme des retraites dans les rues de Nice.  C'est alors Emmanuel Macron qui se transforme en paillassou.

Il y a un an, un militant de la France Insoumise et instituteur. Et il a été convoqué au commissariat de Nice pour outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique. Une garde à vue de 7 heures à l'issue de laquelle aucune charge n'avait été retenue.

"Espèce de paillassou  !"

Dans ses clips dédiés aux expressions de la région les "Parlez-vous le Sud ? ", l'humoriste Yves Pujol nous donne son explication de ce qui, au-delà d'un personnage en chiffon, est bien, un tic de langage niçois :

Quand on dit à quelqu'un qu'il est un paillassou, c'est qu'il hésite, qu'il a du mal à prendre des décisions... Quelqu'un qui a tendance à se laisser aller, pas trop futé non plus !

Yves Pujol, humoriste et co-auteur des "Parlez-vous le Sud"

Cette année, au Carnaval de Nice, le paillassou a de nouveau sa place !