Pollution de l'eau du robinet à La Colle-sur-Loup dans les Alpes-Maritimes : la cause de la contamination connue

Depuis plusieurs jours, la ville de La Colle-sur-Loup dans les Alpes-Maritimes distribue des bouteilles d’eau à ses habitants car l’eau du robinet y est contaminée par un parasite. La provenance de ce dernier est maintenant connue.

La mairie de La-Colle-sur-Loup est depuis le 26 avril sujette à une contamination de son eau courante. La cryptosporidiose est une parasitose responsable de nombreuses épidémies. L’infection peut provoquer une diarrhée, aiguë ou persistante, surtout s’il est immunodéprimé. C'est elle qui est actuellement présente dans l'eau des robinets collois. 

La cryptosporidiose une zoonose, c’est-à-dire que les animaux peuvent aussi la transmettre à l’humain.

Justement, ce vendredi, la ville révèle notamment les résultats des recherches quant à sa prévenance. Le lien est bien fait avec les animaux.

La contamination de l’eau serait due à la présence d’un cheptel de 350 moutons resté pâturer durant près d’un mois dans les environs de la source du Lauron. Les fortes pluies du mois de mars auraient favorisé l’apparition de ce parasite dans les eaux. 

La mairie de La-Colle-sur-Loup


La Direction départementale de la protection des populations (DDPP 06) a pris contact avec les professionnels du secteur et fait le lien avec la Chambre d’agriculture pour sensibiliser les éleveurs des Alpes-Maritimes.
Parallèlement, Véolia poursuit le nettoyage des cuves et des réseaux par des purges permanentes en tête de réseau et des purges ponctuelles sur les poteaux incendie, compteurs d’abonnés etc.

Ce plan de purge est planifié jusqu'au mardi 14 mai.

Six prélèvements quotidiens sont effectués. Pour l’Agence régionale de la Santé (ARS), ces analyses ne constituent pas les seuls paramètres permettant la levée des restrictions. En effet, l’ARS prend aussi en compte le nombre de cas de malade déclaré (9 à ce jour) et l’augmentation de la vente de médicaments en lien avec la pathologie auprès de pharmacies de la Colle sur Loup et ses alentours. 

L'ARS a rappelé que "la levée de restriction interviendra lorsque toutes les mesures correctives (traitement de l’eau et nettoyage des réseaux) engagées par l’exploitant seront terminées, les résultats d’analyses d’eau favorables et que le nombre de nouveaux malades n'aura pas augmenté."

Toujours une distribution de bouteilles

La distribution de bouteilles d’eau continue donc toujours chaque jour de 18h30 à 20h30, y compris les jours fériés, au parking du gymnase Emilie Fer jusqu’à nouvel ordre.

L'Agence régionale de santé renouvelle, ses conseils à la population quant à la consommation de l'eau du robinet :

Consommer de l'eau en bouteille ou faire bouillir l'eau du robinet avant utilisation, se laver les mains régulièrement et si vous êtes malade, éviter de vous rendre dans les piscines publiques.

Selon la mairie, "il est probable que la situation perdure encore une dizaine de jours. Un nouveau point de situation sera organisé la semaine prochaine avec l’Agence Régionale de la Santé et Véolia."

Même cause, mêmes effets à Grasse en 2019

On se souvient qu'en 2019, plusieurs communes du bassin de Grasse avaient aussi connu un long épisode de pollution lié à des moutons. Après quatre mois de pollution par le parasite cryptosporidium, les restrictions de consommation d'eau potable avaient été levées.

C'est le canal du Foulon qui avait été alors contaminé depuis la zone de captage de Gréolières. Un élevage de moutons aurait contaminé l'eau, plus précisément les excréments de ces ovins.

Le parasite se serait retrouvé dans les sources qui approvisionnent le Loup. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité