Sous canicule, les grands événements de la Côte d'Azur s'adaptent

14 jours que les Alpes-Maritimes sont en vigilance orange canicule. Mais dans ce département habitué à la chaleur pas question d'annuler les grands événements d'été, on trouve des solutions. Hopman Cup, Beach Sport Festival, concert à l'Allianz Riviera, bal des fous et Mas des escaravatiers, nous leur avons demandé leurs astuces.

Des visages rougis par le soleil et un mouvement de bas en haut qui vient s'ajouter au traditionnel droite-gauche des spectateurs de tennis : celui des éventails. La Hopman Cup a débuté mercredi 19 juillet à Nice, en pleine canicule, avec des températures dépassant les 35 degrés et peinant à baisser sous les 25 la nuit. Les deux courts sont en plein soleil, il faut être courageux et bien équipé pour s'y aventurer. Entre deux sets, quand un homme de terrain vient arroser la terre battue, il n'est pas rare que l'on réclame d'être arrosé dans les gradins, "ils le font toujours, ça crée une interaction aussi entre les hommes de terrain et le public, nous on veut que ce tournoi soit une grande fête" décrit Philippe Weiss, directeur opérationnel du tournoi. 

Une fête à laquelle le public semble répondre présent, vendredi plus de 4 000 personnes sont venues voir l'équipe de France et surtout la star du tournoi, le numéro un mondial Carlos Alcaraz. Sur le stand des souvenirs estampillés Hopman Cup, chapeaux et casquettes se vendent bien, les éventails eux se vendent même trop. En milieu de tournoi, les équipes étaient déjà en rupture de stock "on a été dévalisé en éventails, c'est notre première année d'organisation on a dû estimer les chiffres sans trop savoir" concède Philippe Weiss.

Outre ce petit couac de chiffres, la chaleur a bel et bien été anticipée et cela commence dès l'entrée. Le tournoi s'est équipé d'une nouvelle technologie déjà présente à Monte Carlo, le système "evolve" de la société Algiz. Un seul portique de sécurité capable de scanner très rapidement, "avec ce système, plus de 2 000 personnes peuvent passer à la minute" s'enthousiaste le directeur, une façon d'éviter la file d'attente en plein soleil. 

Enfin dernière adaptation et pas des moindres, les horaires. 

C'est l'un des rares tournois dont les matchs débutent en milieu d'après-midi, à 15h. Même à l'Open d'Australie les premiers match sont à 11h ou midi.

Philippe Weiss, directeur opérationnel de l'Hopman Cup à Nice

La bataille de l'ombre... 

Les rencontres s'étalent donc jusque dans la soirée et l'ombre finit par arriver. 

Une ombre qui, quelques kilomètres plus loin, s'est carrément invitée dans les gradins. Avec l'expérience de l'année dernière déjà très chaude, les équipes de Saint-Laurent-du-Var, organisatrices du Beach Sport Festival, ont cette année décidé d'investir dans des tribunes couvertes. Ici aussi, les horaires ont été décalés avec des sessions en soirée, de 17h à 23h."S'adapter à la chaleur, c'était l'un des petits manques que l'on a pointés lors de notre réunion après l'édition de l'année dernière, maintenant nous avons 500 places couvertes", se félicite Eric Capomaccio, directeur de cabinet de Saint-Laurent-du-Var. En ce dernier week-end de compétition, ils ne comptent aucun incident lié à la chaleur depuis le début de la manifestaiton le 1er juillet. Quatre agents de secours de la sécurité civile sont présents en permanence en cas de problème. 

Il faut dire que, tennismen ou beach volleyeurs de haut niveau sont habitués aux fortes chaleurs et leur public aussi. Côté culture, la canicule est moins commune. Ce samedi midi, ils étaient déjà nombreux à attendre devant le stade de l'Allianz Riviera, espérant obtenir les meilleures places pour assister au concert événement de The Weeknd. Un espace bétonné et sans ombre en plein pic de chaleur, les organisateurs ont du sortir le système D.

Des bouteilles d'eau sont distribuées dans la file d'attente à condition d'en enlever le bouchon à l'entrée dans le palais, des ombrières et des ventilateurs ont même été installés à côté de l'escalier ouest. Le public est autorisé à venir et entrer avec leurs ventilateurs de poche et brumisateurs. 

Et des bouteilles d'eau

À Cannes aussi, on mise sur les bouteilles d'eau. Des milliers sont distribuées chaque dimanche devant le Palais des festivals pour le public déguisé qui souhaite participer au Bal des fous. Il y a aussi un coin climatisé près des sanitaires pour les personnes ayant besoin de se rafraichir pendant le bal qui se déroule sur la terrasse du palais de 16h à minuit. "On demande aux gens de ne pas tous venir à la même heure pour éviter la queue" explique Geraldine Hunter, directrice artistique du bal. Mais leur meilleur atout a été mis en place il y a deux ans avec le Fast Pass. Si l'accès au bal est payant, ce pass permet de rentrer plus rapidement et ainsi éviter la queue, "maintenant à 18h tout le monde est à l'intérieur" conclut Géraldine Hunter. 

La solution se trouve peut-être au milieu des oliviers et ses terres ombragées avec en prime une piscine. À Puget-sur-Argens, le Mas des Escaravatiers organise des concerts le soir tout au long de l'été et surtout des lunch sonores, les dimanches de 12h à 19h avec piscine. Ici, on ne se pose pas trop la question, la chaleur fait partie de la fête. Ces après-midi dominicales tout en musique et rafraichissement  rencontrent un grand succès, il faut même s'y prendre en avance pour réserver, le Mas affiche complet jusqu'au 6 août. 

"Mais c'est sûr que nous le personnel, on préfère les dates du mois de juin où il fait quand même plus frais pour les concerts" accorde Eugènie Grimaud, responsable communication des lieux. Quand un concert est plein, ce sont 1 400 personnes qui sont présentes. Ce samedi 22 juillet c'est le Niçois Feder qui sera aux platines, plus de billets disponibles, c'est complet. Et s'il fait trop chaud, "des éventails sont à la vente et en cas de malaise on isole et hydrate la personne dans la maison."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité