• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La Marseillaise à pétanque 2019 : l'équipe Messonnier se qualifie sans trembler pour la finale face à Bonetto

Premier qualifié pour la finale de La Marseillaise à pétanque 2019, Patrick Messonnier, déjà finaliste en 2015. / © N. DEBRU / FTV
Premier qualifié pour la finale de La Marseillaise à pétanque 2019, Patrick Messonnier, déjà finaliste en 2015. / © N. DEBRU / FTV

Sur le papier, c'est une très grosse affiche, la première demi-finale de ce Mondial La Marseillaise à pétanque oppose la triplette de Mickaël Bonetto, Daniel Rizo et David Riviera à celle de Patrick Messonnier, Adrien Delahaye et Joe Casale sur l'esplanade du Mucem. 

Par Karim Attab

Il est 9h45 et la première demi-finale débute officiellement, et c'est Patrick Messonnier qui envoie le but à un peu moins de 10 mètres.

Et c'est un très bon choix, car la première mène va permettre au vainqueur de l'édition 2015 de marquer trois points d'emblée. Daniel Rizo a un peu de difficulté avec deux tirs ratés, et grâce à un palet de Joe Casale, le début de partie est pour les verts de l'équipe Messonnier-Delahaye-Casale.

6-0 en deux mènes pour Messonnier

Mickaël Bonetto débute idéalement cette demi-finale, il est déjà performant, ses coéquipiers pas encore totalement, et sur la deuxième mène, alors que le public entre au compte-gouttes dans cette arène du Mucem, pour des raisons de sécurité, Adrien Delahaye et Joe Casale font le plein.

Encore une mène à trois points pour l'équipe Messonnier qui se retrouve avec un avantage de six points, 6 à 0.

Bonetto marque ses premiers points

Un quart d'heure après le début de cette partie, l'équipe Bonetto trouve enfiin la bonne formule. Bonetto fait un carreau plus un palet, Daniel Rizo frappe "double" alors que David Riviera tire une fois avec succès, puis ajoute un troisième point.

Le score s'équilibre, il est désormais de 6 à 3 en faveur de l'équipe Messonnier.

► La Marseillaise à pétanque 2019 : le replay des parties

Joe Casale est exceptionnel !

La quatrième mène va marquer un tournant dans cette première demi-finale. Bonetto rate son premier tir, légèrement gêné par une interruption de quelques minutes liée à l'arrivée massive du public dans les tribunes du Mucem.

Ce même Mickaël Bonetto, très positif en dehors du jeu, tente de tirer le bouchon, mais il est un peu court. Joe Casale réalise un carreau et un palet.

Adrien Delahaye ajoute ses deux boules, cela fait cinq points pour l'équipe de Patrick Messonnier qui s'envole au tableau d'affichage pour mener 11 à 3 en moins de trente minutes de jeu.

Un sursis pour l'équipe Bonetto-Rizo-Riviera

La cinquième mène aurait dû être la dernière de cette demi-finale disputée en "mode express" par la triplette Messonnier-Delahaye-Casale. Joe Casale est toujours impeccable.

Adrien Delahaye a la boule de gagne en mains, mais le jeune milieu, excellent par ailleurs, est un peu court sur sa donnée.

Messonnier ajoute un douzième point alors que la victoire lui tendait, les bras. Espérons pour cette triplette, qu'elle ne le regrettera pas...

Bonetto sort le grand jeu et reprend espoir

Sur la 6e mène, l'équipe Bonetteo est dos au mur, mais alors qu'il semble que la partie soit perdue, Mickaël Bonetto a deux boules en mains pour sortir le bouchon de l'aire de jeu. Sur la première tentative c'est raté, sur la deuxième bingo ! Il tape plein fer. 12-3, mais l'espoir reste de mise.

Sur la mène suivante, Daniel Rizo tire de manière précise, et le but sort à nouveau. Tout est encore à faire. Et que dire de la mène numéro huit, où la confiance va nettement remonter avec six boules qui vont compter. C'est tout simplement une mène pleine avec six points pour Bonetto qui revient très vite au score, 12 à 9.

Cette partie devient folle.

Messonnier retrouve la fnale quatre ans plus tard

Mais il était écrit que Patrick Messonnier et son équipe avaient les moyens de plier cette partie. 9e mène et un carreau de plus pour Joe Casale, Daniel Rizo de son côté frappe une fois mais se loupe à l'appoint.

La pression est sur Bonetto, il faut rentrer deux fois pour "couper la gagne" et le Salonnais ne réussit pas son deuxième essai. Victoire de Messonnier-Delahaye-Casale 13 à 9 et qualification pour la finale du Mondial La Marseillaise à pétanque 2019.

Patrick Messonnier vainqueur sur le Vieux-Port en 2015, va vivre une deuxième finale quatre ans après, une très belle performance.

(Re)voir la partie
Messonnier - Bonetto
demi-finale du Mondial La Marseillaise à pétanque 2019

A lire aussi

Sur le même sujet

Dubois - Cortes

Les + Lus