Statue de Tapie au Vélodrome : "Ça fait 30 ans qu'on attend, on peut attendre encore un peu"

Bernard Tapie refait la Une de l'actualité avec la sortie de la nouvelle série de Netflix. Opposé à ce vrai-faux biopic sur son père, Laurent Tapie se mobilise en revanche pour faire ériger une statue du "Boss" sur le parvis du stade Vélodrome. Le projet avance-t-il ?

Bernard Tapie a déjà un santon à son effigie, une série Netflix qui raconte sa vie, aura-t-il bientôt sa statue de bronze devant le Vélodrome ?

Le projet court depuis mai 2023 et les 30 ans du sacre de l'OM en Ligue des champions. Laurent Tapie, fils de Bernard, avait alors annoncé sa volonté d'ériger rien moins qu'une statue à la gloire de son père. Pour financer le projet, chiffré entre 200 000 et 300 000 euros, il a fondé une association (baptisée "À jamais les premiers") et lancé une cagnotte. 

L'appel aux dons relancé

Interrogé sur RMC Sport ce jeudi 14 septembre, Laurent Tapie, a indiqué avoir récolté les 2/3 des fonds et il lance quatre mois après un nouvel appel aux dons pour boucler le budget. 

Laurent Tapie estime que ce serait une juste reconnaissance de ce que son père a fait pour l'OM et Marseille. "Quand Francis Borelli meurt, il y a la tribune Francis Borelli (au Parc des Princes). Quand Louis Nicollin meurt, Montpellier annonce que son prochain stade portera le nom de Louis Nicollin. Et quand le seul président qui a ramené la Ligue des champions meurt, il n’y a rien. Zéro. Ni centre d’entraînement ni tribune", a fait remarquer le second fils de l'homme d'affaires, décédé le 3 octobre 2021.

Une oeuvre monumentale

Le projet prévoit la construction d'une stèle portant la statue à taille réelle représentant Bernard Tapie entouré de Fabien Barthez, Basile Boli, Marcel Desailly, Eric Di Meco, Didier Deschamps et Franck Sauzée soulevant la coupe de la Ligue des champions remportée le 26 mai 1993.  

Le sculpteur Joël Vergne a déjà réalisé une présentation en 3D de l'œuvre monumentale présentée en mai dernier. Sa réalisation est estimée à plus de deux ans de travail. Pour financer cet ambitieux projet, il manque encore environ 100 000 euros.

1400 contributeurs ont déjà participé à la cagnotte. Les 2000 plus gros donateurs verront leurs noms inscrits sur la stèle. Celui de l'OM y figurera-t-il ? Le club contribuera-t-il à ce monument d'hommage à l'un de ses anciens dirigeants ? Des discussions seraient en cours selon RMC Sport.

La mairie ne prévoit pas de participation à la cagnotte 

Et du côté de la Ville ? Le 26 mai dernier, à l’occasion du 30ᵉ anniversaire du titre européen de l’OM, le maire Benoît Payan, a annoncé que l’esplanade qui mène au stade, du côté de la tribune Jean Bouin, prendrait le nom de Bernard Tapie. 

Pour autant, sur le projet de statue, la Ville ne souhaite pas faire de commentaire, indique le service de presse à France 3 Provence-Alpes ce vendredi, et concernant la cagnotte, aucune participation financière n'est pour le moment prévue.

Les supporters persuadés que "ça va se faire"

Cette statue avec Tapie et les joueurs emblématiques de l'OM est "une bonne chose" selon Christian Cataldo, le président des Dodgers. Sur une participation de la mairie ou du club, il n'a pas d'avis, "ils font ce qu'ils veulent" mais ça ne le surprend pas. "Ce n'est plus la même mairie qu'à l'époque, le club c'est des actionnaires, le président s'il a envie de donner, il donne, s'il n'a pas envie, il donne pas...". 

Il est confiant, la cagnotte aboutira, "ça va se faire, même si ça prend plus de temps".

Même confiance affichée par Thierry Mode, dit Titi Le Boss. "Au final, tout le monde va jouer le jeu, assure-t-il, et on aura la statue de Bernard Tapie sur le parvis. Il ne manque plus énormément d'argent". L'association de supporters a relayé aujourd'hui l'appel aux dons sur les réseaux sociaux "pour que les gens y participent en mettant un ou deux euros, on va voir ce que ça va donner".

Avec ou sans l'OM, avec ou sans la mairie, Laurent Tapie compte sur la générosité des fans du Boss pour trouver rapidement les fonds qui lui manque. La statue pourrait ainsi être mise en place le 26 mai 2025. Mais pour Christian Cataldo, l'important c'est, que ça se fasse: "ça fait 30 ans qu'on attend, on peut attendre encore un peu"