Trois questions sur le mouvement des infirmiers libéraux, qui promettent des opérations escargots et menacent de bloquer la route des vacances

Ils demandent notamment une revalorisation de leurs actes. Ce lundi 12 février, les infirmiers libéraux organisent des opérations escargot dans toute la France. En Provence, ils seront mobilisés à Marseille et Gap.

Des opérations escargot le 12 février et le blocage des péages le 17 février. Motivés par le mouvement des agriculteurs, les infirmiers libéraux manifestent à nouveau ce lundi dans plusieurs villes de France, notamment Marseille et Gap. France 3 Provence-Alpes fait le point.

Pourquoi ils manifestent ?

"58 % des cabinets vont fermer d'ici cinq ans", a alerté ce lundi sur franceinfo Gaëlle Cannat, présidente du Collectif des infirmiers libéraux en colère qui appelle à des opérations escargot autour de plusieurs grandes villes de France, notamment Marseille, Gap, Bayonne, Bordeaux et Dijon.

Les infirmiers libéraux réclament une revalorisation de leurs actes. "Ça n'a pas été revalorisé depuis quinze ans. Avec l'inflation qu'on a eue depuis quinze ans, je vous laisse imaginer dans quel état on en est financièrement", a-t-elle expliqué. Pour gagner un revenu décent, les infirmiers sont parfois obligés de réaliser des journées à rallonge : "On a un taux horaire qui est très bas puisque nous on effectue 50 heures par semaine", a-t-elle poursuivi.

Sur le tract où plusieurs syndicats appellent à des opérations escargot ce 12 février, ils résument ainsi leurs revendications : "pas de revalorisation depuis 15 ans. Pas de pénibilité reconnue. Soutenez-nous avant notre disparition.

A quoi faut-il s’attendre ce lundi ?

Ce lundi 12 février, les infirmiers appellent à des opérations dans les grandes villes de France. Notamment Marseille, Gap, Bayonne, Bordeaux et Dijon.

A Marseille, le cortège partira à 13 heures du siège de l’Agence régionale de Santé (132, boulevard de Paris, dans le quartier de la Joliette) et se dirigeront vers la CPAM des Bouches-du-Rhône (56, chemin Joseph Aiguier, dans le 9e arrondissement).

A Gap, ils se sont donné rendez-vous à 13h15 sur le parking de Jardiland.

Qu’est-ce qui est prévu pour la suite du mouvement ?

"Sur la route des vacances, nous serons partout", annoncent les infirmiers libéraux sur le réseau social X (ex-Twitter). Alors que débuteront les vacances de la zone A (Besançon - Bordeaux - Clermont-Ferrand - Dijon - Grenoble - Limoges - Lyon – Poitiers), ils promettent de bloquer des péages et de réaliser des opérations de tractage.

"On se mobilisera tant que le ministre ne nous recevra pas", insiste Gaëlle Cannat, auprès de France 3 Provence-Alpes.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité