Ce que l'on sait de la mort d'un homme de 22 ans tué par des tirs de kalachnikov à Marseille

Des tirs ont éclaté vendredi dans la soirée, dans une rue du 15ᵉ arrondissement de Marseille, la victime transportée en urgence absolue est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures.

Un scénario qui ressemble à une exécution. Peu après 21 h 15, ce vendredi 29 décembre, un homme a été visé par des tirs d'arme lourde sur le parking du restaurant Quick, situé rue de Lyon, dans le 15ᵉ arrondissement de Marseille. 
La victime a été grièvement atteinte à la tête. En arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée sur place des marins-pompiers, elle a pu être réanimée, selon une information du site Actu 17 confirmée de source policière à France 3 Provence-Alpes. Elle est décédée des suites de ses blessures, a indiqué le parquet à l'AFP. France 3 Provence-Alpes vous résume ce que l'on sait de ce nouveau règlement de comptes. 

La victime était connue pour trafic de stupéfiants

L'homme pris pour cible était âgé de 22 ans, il était "connu de la police et de la justice pour trafic de stupéfiants", selon le parquet.

Il a été atteint par "plusieurs tirs d'une arme de type fusil d'assaut au niveau des jambes puis de la tête, alors qu'il se trouvait à proximité puis dans son véhicule", a précisé le parquet à l'AFP. Il est décédé à l'hôpital Nord.

Une enquête ouverte pour assassinat 

"Un véhicule pouvant correspondre à celui de l'auteur des faits, déclaré volé,
a été découvert incendié", a ajouté le parquet. Une voiture du type Peugeot 208 a été retrouvé brûlée dans le quartier de Saint Antoine.

Une enquête a été ouverte par le parquet pour "assassinat en bande organisée, association de malfaiteurs et dégradation volontaire d'un bien par incendie", et confiée à la police judiciaire. 

Le 49e mort à Marseille depuis le début de l'année

S'agit-il d'une nouvelle victime de la guerre sans merci entre la DZ Mafia et Yoda, qui représente 73 % des assassinats perpétrés à Marseille en 2023. Il est encore trop tôt pour savoir si cette tentative d'homicide a un lien avec la mort, dans cette même rue, dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 décembre, de Nordine Achouri, ancienne tête de réseau de la Castellane, abattu par des tirs de Kalachnikov.

A la veille du Nouvel an, on compte 49 morts sur fond de trafic de drogue à Marseille, dont sept mineurs, ce qui fait de 2023, une année record pour les "narchomicides". La guerre entre narcotrafiquants pour le contrôle des points de vente dans les cités de la ville a également fait 118 blessés, parmi lesquels 18 mineurs, avait indiqué le procureur de la république de Marseille, Nicolas
Bessone, lors d'une conférence de presse trois jours avant Noël.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité