VIDEO. Affaire Mélodie à Marseille : ce que l'on sait de "Bamba", son ex-amant et meurtrier présumé

durée de la vidéo : 00h01mn23s
"Bamba", c'est son surnom. D'après le parquet de Marseille, il entretenait une "relation extra-conjugale tumultueuse" avec Mélodie Mendès Da Silva. Il a été mis en examen pour assassinat. ©FTV

"Bamba", c'est son surnom. D'après le parquet de Marseille, il entretenait une "relation extra-conjugale tumultueuse" avec Mélodie Mendès Da Silva. Il a été mis en examen pour assassinat.

Sur les réseaux sociaux, il se met en scène comme un colosse, une force de la nature, adepte de la musculation. Il se fait appeler John Coffey, nom du héros du film La Ligne verte, accusé de meurtres et de viols qu'il n'a pas commis. Un personnage fictif lui aussi très fort. France 3 Provence-Alpes fait le point sur les éléments dont on dispose au sujet du meurtrier présumé de Mélodie Mendès Da Silva, disparue le 3 novembre dernier.

Il reconnaît les faits et nie la préméditation

"Après avoir contesté les faits ou gardé le silence", d'après le parquet, "Bamba", 40 ans, a reconnu avoir tiré "à plusieurs reprises" sur Mélodie, sa maîtresse, avec une arme de poing. Il a indiqué aux enquêteurs où se trouvait son corps : à Gémenos, au Col de l'Espigoulier.  

L'homme nie toute intention criminelle et préméditation. Vendredi 15 décembre, il a été mis en examen pour assassinat, ce qui implique que le magistrat instructeur a reconnu la préméditation. Il a été placé en détention provisoire.

L'homme a par ailleurs reconnu que l’arme retrouvée lors d'une perquisition était celle qu’il avait utilisée le soir des faits.

D'après nos informations, un témoin avait vu Mélodie entrer, sans contrainte, dans une voiture sombre des années 1980-1990, le 3 novembre, vers 18h15. C'est la dernière fois que la mère de famille de 34 ans a été vue. Les enquêteurs savent que la voiture s'est ensuite dirigée vers Gémenos. Une heure plus tard, le téléphone portable de Mélodie bornait dans le 11e arrondissement de Marseille. A ce jour, on ignore si Mélodie était encore en possession de son téléphone, ou si elle était déjà morte.

"Pas un profil particulier"

"A ma connaissance, ce n'est pas une personne qui a un profil particulier", explique Bruno Bartocetti, secrétaire national Zone Sud, Unité Sgp Police - FO. "Il a pété les plombs et décidé de supprimer une compagne qui devenait, une personne qui pouvait nuire dans sa vie personnelle." Le syndicaliste policier précise : "Il était connu des services de police pour des faits de violence dans le cadre de son travail, car il était videur dans des boîtes de nuit."

Le parquet de Marseille indique dans un communiqué que le mis en cause entretenait "une relation extra-conjugale tumultueuse avec la disparue".

Sa compagne mise en examen

Pieux, le mis en cause met en scène son appartenance à l'Islam sur les réseaux sociaux. Il travaillait dans une discothèque. Sur une photo, on le voit poser avec le rappeur Booba, d'origine sénégalaise, comme lui. "Bamba" est père d'une petite fille et fan de l'OM.

Sa compagne a également été mise en examen pour non-dénonciation de crime. Elle a été placée sous contrôle judiciaire. France 3 Provence-Alpes a pu joindre son avocat. Elle se dit "dévastée" par la mort de Mélodie et nie toute implication dans sa disparition.