Pape à Marseille : 5 000 policiers, démineurs, drones... Ce qu'il faut savoir sur ce dispositif de sécurité hors norme

Le souverain pontif est attendu les 22 et 23 septembre à Marseille pour les Rencontres méditerranéennes. Le pape François donnera une messe au stade Vélodrome à laquelle assistera Emmanuel Macron. On fait le point sur les mesures de sécurité entourant cette visite.

Le 23 septembre, 57 000 personnes sont attendues dans le stade Vélodrome pour assister à la messe du pape François, a indiqué la préfète de police des Bouches-du-Rhône, Frédérique Camilleri, ce vendredi 15 septembre lors de la présentation à la presse du dispositif de sécurité exceptionnel, mis en place pour la visite papale. Parmi cette foule de fidèles, sera par ailleurs présent le président de la République. Les deux hommes se rendront à la session conclusive des rencontres méditerranéennes puis se rencontreront en privé, au Palais du Pharo qui surplombe le Vieux-Port. 

>> DIRECT. Pape à Marseille : infos, vidéos, témoignages... Suivez au plus près la visite du souverain pontife 

France 3 Provence-Alpes vous détaille les points à retenir de ce dispositif hors norme.

C'est le dispositif le plus important qu'il n'y ait jamais eu à Marseille.

Frédérique Camilleri, préfète de police

 5000 policiers et 1 000 agents privés

A visiteur exceptionnel, dispositif exceptionnel.  5000 policiers et 1000 agents privés seront déployés pendant les deux jours de la visite du pape. Des renforts de gendarmes seront aux côtés des policiers sur les sites, autour des sites et dans les transports en commun, annonce la préfecture de police.

Ce dispositif hors norme a pour objectif de "prévenir toute menace terroriste", ainsi que d'éventuelles "perturbations de l'événement" ou "actes de délinquance", a-t-elle ajouté.

Un déminage sur tous les sites visités

La préfète a indiqué qu'un déminage systématique sera effectué de tous les sites de la visite et des voitures qui seront empruntées. Tous les sites où se rendra le pape François seront bouclés dans un certain périmètre de sécurité.

A cette occasion, la basilique Notre-Dame-de-La-Garde sera fermée du mercredi 20 au dimanche 24. Du vendredi 15h jusqu'au samedi 20h, un périmètre sera établi, avec interdiction de circuler et de stationner. Les riverains auront besoin de justificatif de domicile pour circuler à pied. La préfète invite tous les non-riverains à éviter ce secteur.

Le jardin du Pharo où se tiennent les rencontres méditerranéennes, sera fermé le samedi.

Accès sur sites uniquement avec invitation

En dehors du parcours de la papamobile sur le Prado, tous les événements de cette journée seront accessibles uniquement sur invitation, rappelle la préfecture de police, invitation qui devra être accompagnée d'une pièce d'identité. La raquette anti-métal sera passée pour tous les invités, et les gros sacs sont à éviter, précise la préfecture de police.

Les noms des 6000 personnes, salariés et bénévoles, mobilisés sur l'événement seront passés aux fichiers pour vérifier leurs casiers et antécédents. Certains ont été écartés, a encore noté la préfète Frédérique Camilleri. 

Des contrôles de sécurité au Vélodrome

Pour les 57 000 personnes attendues au Vélodrome pour la messe du pape François auquel assistera le président Macron, le samedi 23 septembre, pièce d'identité et billet d'accès seront obligatoires pour se présenter aux portes qui ouvriront dès 13h. Des animations sont prévues à l'intérieur. La restauration sera possible dans l'enceinte.

Il est recommandé aux participants de venir tôt pour les contrôles de sécurité, et si possible en transport en commun ou en bus affrétés par les paroisses.

A la fin de la messe, le stade ne sera vidé qu'une demi-heure après le départ du pape. Il faudra donc se montrer patient.

Les artères autour du stade bloquées

Le pape va se déplacer en papamobile sur le Prado 2, le passage durera entre un quart d'heure et une demi-heure. 

Pour permettre au public d'être au plus près, les grandes artères seront inaccessibles en véhicule. Le boulevard Michelet, devant le stade, sera fermé à la circulation dès le milieu de la matinée. Le boulevard du Prado 2 sera également inaccessible aux véhicules, ce qui compliquera encore davantage la circulation dans tout le secteur.

Le pape va arriver dans une voiture normale jusqu'au bas du Prado 2 et pas sur le Rond-Point du David, face à la mer, qui ne sera pas fermé à la circulation. Le bas du Prado 2 sera protégé par des camions anti-voiture bélier. Face au stade, de la rue Negresco sera fermée et sans public.

La retransmission sur des écrans géants

Sur le parcours de la papamobile, entre le parc Borely et l'avenue de Mazargues, cinq écrans géants seront installés pour permettre à la foule de suivre l'événement. Ils retransmettront tout le passage et la messe. Selon le diocèse, 100 000 personnes pourraient être présentes sur le parcours.

Pour installer ces écrans sur ce parcours d'un kilomètre, il n'y aura plus de stationnement ni de circulation autorisés à partir de 22h le vendredi. Et cela concerne aussi les riverains, qui devront présenter un justificatif de domicile pour se déplacer à pied dans le secteur.

Les contrôles du public se feront à partir de 10h : palpation et ouverture des sacs. Il est recommandé d'arriver à partir de 9h30 à la mise en place des contrôles. Ceux qui arriveront avant, devront ressortir du périmètre pour passer contrôle de sécurité. La ville de Marseille installera des WC pour le public.

La surveillance aussi dans les airs et en mer

Dans les airs, la surveillance sera aussi maximale. La sûreté aérienne de l'armée de l'air assurera une bulle aérienne au-dessus de Marseille, avec interdiction de survol des sites, qu'il s'agisse de drones ou d'avion. L'interdiction concerne une certaine altitude et les pilotes seront informés. Les drones entrant dans le périmètre seront neutralisés.

Le dispositif maritime englobe le Vieux-Port, le parc du Pharo et la corniche, la surveillance s'opérera par la mer.