TEMOIGNAGES. "Le temps d’aimer", un film sur la vie amoureuse des seniors : "On aime autant à 70 ans qu’à 20"

Croit-on encore à l’amour quand on est à l’automne de sa vie ? Et comment aime-t-on ? A travers les portraits croisés de septuagénaires, Coline Gros questionne la vie amoureuse des seniors aujourd’hui. Un film touchant et plein de tendresse.

"L’amour n’a point d’âge : il est toujours naissant" écrivait Pascal. Et ce n’est pas ce film qui dira le contraire.

Ginette, Claude, Andrée, Marie-France et Georges ont plus de 70 ans, des personnalités et des parcours de vie différents. Mais tous continuent de croire en l’Amour.

Coline Gros les a rencontrés pour répondre à cette question : quelles sont les attentes amoureuses des seniors aujourd’hui ? De Salin-de-Giraud à Marseille, de Saint-Rémy-de-Provence à Vitrolles, elle nous fait pénétrer dans l’intimité de ces septuagénaires. "J’avais envie d’avoir des personnages et des points de vue très différents" 

Pour son "casting", la réalisatrice a écumé les dancings, les salons de mariage, les associations de sport et bien sûr les réseaux sociaux : "j’ai recueilli ainsi de nombreux témoignages, beaucoup de dames d’ailleurs".

Voir un extrait : Marie-France et Andrée


Chacun a sa définition et sa vision de l’amour. Tous parlent librement de leur vécu, de leur(s) expérience(s) amoureuse(s), de leurs attentes.

"J’ai beaucoup aimé leur liberté de ton, ils s’expriment sans tabou" observe la réalisatrice, qui s’est attachée à porter un regard bienveillant. "Ils ont vraiment réussi à oublier la caméra, à rester totalement naturels".

Il y a ainsi l’énergique Marie-France, qui a tout quitté à 65 ans et fréquente les sites de rencontres, comme sa copine Andrée, à la recherche d’un homme à son goût.

Il y a aussi Lou et Catherine, en couple, qui ont choisi de ne pas habiter ensemble : "On a chacune notre appartement, à 20 mètres l’une de l’autre, et c’est très bien comme cela".

Voir un extrait : Lou et Catherine

Ginette et Claude, eux, se sont rencontrés il y a 13 ans dans un dancing et ne se sont plus quittés. Aujourd’hui, Ginette s’épanouit dans son rôle de femme d’intérieur, toujours aux petits soins pour son homme.

Enfin Nicole et Jean-Luc forment un couple fusionnel depuis 40 ans, tandis que Georges, qui n'a jamais oublié son amour de jeunesse, a été échaudé par deux mariages : "Les femmes, ce n’est pas que je les renie, mais maintenant, avant de me mettre avec quelqu’un, je regarde le bon et le moins bon chez elle".

A travers les portraits de ces personnages, formidablement attachants, nous allons à la rencontre de ces amours d’automne dans ce qu’ils ont de plus beau et de plus authentique. 

"On aime autant à 70 ans qu’à 20, mais pas de la même manière" résume Coline Gros. "En même temps, quand on voit Marie-France et Andrée avec leur téléphone, on a l’impression de voir deux adolescentes !"

Un film profondément touchant, où l’émotion et les blessures enfouies se mêlent aux rires, révélant ce besoin de tendresse et d’amour à tout âge.

Le temps d’aimer
Un documentaire de 52 mn de Coline Gros.
Coproduction France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur / 13 Productions.