Trois chiffres qui expliquent pourquoi les SUV sont dans le viseur des écologistes

A Paris, la mairie souhaite augmenter le tarif de stationnement pour les SUV. A Marseille, l'initiative inspire les élus écologistes, qui dénoncent l'impact de ces grosses voitures sur l'environnement.

Dimanche 4 février, les Parisiens vont pouvoir se prononcer pour, ou contre la hausse du tarif de stationnement des SUV. Les Sport Utility Vehicules, ces grosses voitures hautes et lourdes, sont dans le viseur de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui propose de tripler les tarifs. A Marseille, les élus écologistes souhaitent également lancer le débat. Dans les deux cas, les élus invoquent la sécurité, la justice sociale, mais aussi l'écologie. Selon plusieurs études, les SUV sont des véhicules plus polluants que les berlines traditionnelles.

France 3 Provence-Alpes vous présente les principaux chiffres qui prouvent que ces grosses voitures sont un scandale écologique.

+20% : les émissions de CO2 des SUV par rapport aux voitures traditionnelles

Héritiers des 4x4 traditionnels, les SUV pèsent en moyenne 200 kg de plus qu'une voiture standard, selon un rapport de WWF datant de 2021 et intitulé : "SUV : à contresens de l'histoire". En matière d'automobile, tout est plus "gros" depuis dix ans, détaille l'ONG : 

"Nos voitures prennent 1 cm tous les deux ans et 10 kg par an. Nous sommes passés de 1,68 m de large en moyenne en 1996 à 1,78 m en 2016. Côté poids, en 50 ans les véhicules ont gagné 500 kilos. Et si l’on remonte encore un peu plus loin, on constate un alourdissement de plus de 62%. En bref, un SUV par rapport à une voiture standard, c'est 200 kg, 25 cm de long et 10 cm de large en plus !"

Un véhicule plus lourd, qui pollue plus. Un SUV consomme en moyenne 15% de plus qu'une voiture classique, et rejette 20% de plus de CO2. Selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE) interrogée par Les Échos, les SUV sont la 5ᵉ source mondiale d'émissions de CO2, soit un milliard de tonnes de CO2 relâché chaque année dans l'atmosphère.

Face à cette accusation de pollution, l'association 40 millions d'automobilistes monte au créneau : "Un SUV moderne neuf" ne "pollue pas plus, voire même moins, qu'un petit véhicule diesel d'avant 2011", a déclaré l'organisation à l'AFP.

900 millions : le nombre de tonnes de CO2 émis en 2021

Face aux accusations de pollution, les constructeurs se défendent. Hyundai-Kia s'est par exemple récemment dit "engagé dans l’écomobilité" via son développement de véhicules 100% électriques, en soulignant par ailleurs qu’il était en train d’étoffer sa gamme de SUV électriques. 

Pourtant, selon un rapport Greenpeace publié en novembre dernier, à la veille de l'ouverture de la COP28, les ventes importantes de SUV thermiques de Hyundai-Kia, Volkswagen et Toyota annulent complètement les gains climatiques provenant des véhicules électriques de ces mêmes constructeurs.

"Les plus grands constructeurs automobiles mondiaux se lancent à corps perdu dans la fabrication de SUV, poussant encore davantage la planète vers la catastrophe climatique", s’alarme Erin Choi de Greenpeace Asie, citée dans un communiqué de l’ONG.

L'ensemble de ces SUV ont émis en 2021 plus de 900 millions de tonnes de CO2 sur la route. En d'autres termes, si cette flotte automobile formait un pays, elle se serait classée cette année-là au sixième rang des pays les plus pollueurs au monde.

"Il est temps pour l'industrie automobile d'arrêter le greenwashing", a encore déclaré Mme Choi. "Hyundai, Volkswagen et les autres constructeurs doivent réduire la taille de leurs flottes de SUV en même temps qu'ils électrifient" leurs ventes.

833 859 : le nombre d'acheteurs en 2023 en France

Malgré les alertes des différentes ONG, le SUV continue de séduire les automobilistes. Depuis le lancement du Nissan Qashqai en 2007, leur succès est exponentiel. Leur nombre en circulation dans le monde est passé de moins de 50 millions d'exemplaires en 2010 à 330 millions en 2022, "soit 1,3 fois le nombre total de véhicules immatriculés dans l'Union européenne", rapporte Greepeace.

En 2023, les ventes de SUV ont poursuivi leur progression en France, +20%, selon largus.fr. Au total, 833 859 Français ont acheté ce type de voiture. Cela représente près d'une vente sur deux.

WWF dénonce par ailleurs la surexposition des SUV à travers les campagnes de publicité et donne ce chiffre : "Sur les 4,3 milliards d’euros consacrés à ses dépenses de publicité en 2019, la filière automobile a consacré 1,8 milliard à la promotion des SUV en France". 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité