Marseille : deux hommes tués par balles dans le centre-ville et dans les quartiers nord

La série noire ne s'interrompt pas à Marseille : un homme est mort mercredi dans la nuit lors d'un potentiel règlement de comptes cité de la Renaude (13e), dans les quartiers Nord. Un autre a été tué par balles près de la Porte d'Aix, probablement sur fond de trafic de cigarettes de contrebande.
Des individus sont entrés dans la cité vers 2h du matin, et ont criblé de balles un véhicule stationné avec deux personnes
Des individus sont entrés dans la cité vers 2h du matin, et ont criblé de balles un véhicule stationné avec deux personnes © FTV

Une semaine après la visite du chef de l'Etat et de nouvelles annonces pour renforcer la sécurité dans la ville, la litanie des morts se poursuit à Marseille. La préfecture de police de Marseille a annoncé mercredi 8 septembre la mort de deux hommes dans la nuit, confirmant les informations du journal la Provence.

Dans un communiqué de presse, le parquet de Marseille précise que ces deux homicides n'auraient à priori pas de lien entre eux. 

Vers 22h50, trois individus munis d'une arme "probablement de type semi-automatique" ont ouvert le feu sur deux jeunes hommes rue des Petits Maries, près de la Porte d'Aix dans le centre (1er).

La première victime, un sans-domicile fixe de 25 ans, a été atteint à la gorge et n'a pas pu être secouru par les pompiers, a précisé la procureure Dominique Laurens. Son identité reste encore à confirmer. Le deuxième jeune homme, blessé moins gravement, a pu être transporté à l'hôpital et secouru. 

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, interrogé ce matin sur France Inter, a déploré une flambée de violence importante dans la ville, "qui naît du trafic de drogue et peut-être au trafic de cigarettes" dans ce cas précis. La police judiciaire a été saisie pour homicide en bande organisée et association de malfaiteurs. 

16e règlement de comptes potentiel à Marseille

Quelques heures plus tard,  un autre homme a été abattu dans une fusillade à La Renaude, une cité particulièrement difficile du 13e arrondissement. 

Selon une source proche du dossier, la fusillade a eu lieu vers 2 heures du matin, après que des individus soient entrés en voiture dans la cité. Ils s'en sont pris à deux hommes stationnés dans une Renault Clio, qu'ils ont attaqué avec des armes à feu. Plusieurs dizaines de douilles ont été retrouvées au sol à proximité.

Les deux passagers du véhicule ont réussi à s'échapper et à se réfugier dans un appartement situé à proximité. Le conducteur, âgé d'environ 25 ans, est décédé de ses blessures, et le passager a pu être placé en garde à vue. La police judiciaire a été saisie de cette affaire, qui pourrait être liée au trafic de stupéfiants. 

Série noire à Marseille cet été

Depuis la mi-juin, 16 personnes sont mortes dans des règlements de compte sur fond de trafic de stupéfiants, principalement dans les quartiers Nord de la ville. Pas plus tard qu'hier, des policiers ont été attaqués lors d'une opération anti-drogue menée dans la cité Frais-Vallon, située elle-aussi dans le 13e arrondissement. 

Lors de sa venue à Marseille le 2 août, Emmanuel Macron a annoncé le déploiement de 500 nouvelles caméras de surveillance dans la deuxième ville de France. Une mesure contestée, défendue par le ministère de l'Intérieur mais qui peine à faire ses preuves. 

150 millions d'euros seront alloués à la construction d'un nouvel hôtel de police pour le 13e/14e arrondissement, et 200 officiers viendront compléter les effectifs avant la fin du quinquennat, en plus des 100 policiers déjà en renfort sur place. 

Sur France Inter ce matin, Gérarld Darmanin a fait état de 164 points de deal dans la ville, générant une véritable "guerre de territoire", et a revendiqué l'efficacité de la stratégie du "pilonnage" des points de deal dans les quartiers. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité police à marseille règlements de comptes faits divers criminalité