Qu’est-ce que l’épisode méditerranéen, phénomène climatique courant sur la Côte d’Azur, actuellement dans le Gard ?

De fortes inondations ont actuellement lieu dans plusieurs départements de la région Occitanie. En cause : un violent épisode méditerranéen. En octobre 2020, la tempête Alex s'était ajoutée à ce phénomène automnal présent dans les Alpes-Maritimes.

L'Occitanie fait face depuis ce mardi 14 septembre à de violents orages et de fortes pluies. Placé en vigilance rouge orages et pluie-inondation par Météo-France à la mi-journée, le département du Gard est repassé en alerte orange ce mercredi. En cause : un épisode méditerranéen assez violent.

Un phénomène climatique automnal survenu en même temps que la Tempête Alex en octobre 2020, dans les vallées des Alpes-Maritimes. Pour la première fois, le préfet avait déclenché l'alerte rouge.

Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur rappelle :

C'est un système de vigilance absolue, les consignes doivent être respectées comme ne pas sortir de chez soi, ne pas se retrouver sur un axe de circulation et se tenir informé. Il faut aussi ne pas rester dans des locaux susceptibles d'être submergés. Ce sont des gestes importants pour éviter les situations à risque.

Christophe Mirmand, préfet de la région PACA

Les moyens techniques ont été accrus pour informer les collectivités lors de ces phénomènes. Méto France peut alerter plus facilement les élus grâce au système Apic et Vigicrues, les sytèmes de modélisation sont aussi plus précis pour mesurer les impacts potentiels. 

Mais c'est quoi un épisode méditerranéen ?

Les épisodes méditerranéens sont plus intenses autour des Cévennes (massif central, situé entre les départements de la Lozère et du Gard), mais ils se retrouvent également sur tout l'arc méditerranéen.

Ils se forment à la fin de l'été lorsque la mer est encore chaude. En effet, la température élevée de la mer Méditerranée provoque beaucoup d'humidité et d'évaporation. Ensuite cet air chaud et humide rencontre de l'air froid en altitude. Plus l'amplitude thermique est importante, plus les précipitations sont fortes : 

 

 

Un phénomène climatique observé tous les ans, à l’automne, "entre un et huit par an", précise le météorologue Frédéric Nathan, à nos confères de 20 minutes.

Une saison propice à sa formation car c’est un moment où la mer Méditerranée est encore très chaude, après l'été, et où en même temps des masses d’air frais commencent à arriver "depuis le nord de l’Europe, l’Islande et la Scandinavie", détaille le prévisionniste.  

Le cas de la tempête Alex 

Lors de la tempête Alex, l'air froid est descendu sur la Méditerranée et les orages s'y sont bloqués. Résultat : des quantités record d'eau sont tombées pendant plusieurs heures sur les Alpes-Maritimes, jusqu'à 500 mm par endroits en octobre 2020. 

La force des vents a également intensifié le phénomène. Lors des intempéries dans les vallées, des rafales jusqu’à 160 km/h ont été observées sur le département des Alpes-Maritimes.

Les eaux ne pouvaient plus s’écouler normalement vers la mer, entraînant de fortes crues. Selon le spécialiste : "le vent frotte sur l’eau, il fait remonter la mer au niveau des embouchures des fleuves, et donc empêche l’écoulement normal des rivières.

Au terme de ce double événement météorologique, c'est la concomitance des deux phénomènes qui avait conduit à cette catastrophe.

Le changement climatique en cause ?

Selon les experts, l'impact du réchauffement climatique est clair. Météo France a conclu à une augmentation de 22% de l'intensité de ces épisodes méditerranéens en 50 ans. 

Le préfet de la région PACA, Christophe Mirmand souligne : "nous sommes confrontés à des situations plus intenses et plus fréquentes, lors des épisodes méditerranéens." Ce phénomène météorologique a été multiplié par 2,7 sur la même période, même si il a néanmoins toujours existé. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méditerranée mer nature intempéries météo réchauffement climatique environnement vallée de la roya parcs et régions naturelles