Avignon : loyer et coût de la rentrée en augmentation pour les étudiants

Comme chaque année, l'UNEF, le syndicat étudiant a présenté ses chiffres à l'échelle nationale sur le coût de la vie étudiante. Ils sont en augmentation. A Avignon ce sont les difficultés pour le logement qui interpellent la Fédération étudiante Inter'asso.

Le coût de la vie étudiante augmente de 6.47% pour l'année scolaire 2022-2023. Hausse des loyers, restauration universitaire plus onéreuse et revalorisation insuffisante des bourses: le coût de la vie augmente fortement pour les étudiants en raison de la hausse de l'inflation, selon une enquête du syndicat étudiant UNEF publiée lundi 15 août.

Cette hausse représente un budget supplémentaire nécessaire de 428.22 euros pour l'année, soit 35,7 euros de plus par mois. 

"Le coût de la rentrée" en augmentation

A l'échelle locale, comme depuis plus de huit ans, Inter'asso Avignon qui fait partie de la FAGE ( Fédération des Associations Générales Etudiantes) fait ses propres calculs. " On a des chiffres qui diffèrent du national mais c'est normal car chaque ville à ses propres caractéristiques. Mais nous sommes bien raccord sur le fait qu'il y a une augmentation et qu'une fois encore les portefeuilles des étudiants vont être plus légers" atteste Paola Cappeleman présidente de la Fédération d'Avignon. 

Inter'asso Avignon a calculé le coût de la rentrée pour un étudiant non boursier, mélangeant à la fois des frais spécifiques liés à la vie universitaire et des frais de vie courante. Ce coût s'élève à 2354.35 euros. C'est une augmentation de 2.8% par rapport à l'année dernière. " Cela peut s'expliquer par l'inflation qui touche le pays. Les étudiants ne sont pas épargnés face à l'augmentation du coût de la vie, bien au contraire" précise Inter'asso Avignon. Paola Cappeleman note notamment une augmentation de plus de 1% des frais de scolarité, une hausse de 15% du matériel pour étudier et de 12% pour les assurances par rapport à l'année dernière. 

Le logement à Avignon, "l'envers du décor

Mais ce qui retient aussi l'attention de la fédération, ce sont les logements. Et si l'augmentation de 1% du loyer et des charges peut paraitre anodin, il ne l'est pas. "On se rend compte que l'envers du décor n'est pas sympathique, avec un loyer de 450 euros par mois pour 20 mètres carrés. C'est beaucoup trop ! déclare Paola Cappeleman. On voudrait un encadrement des loyers afin que les prix pratiqués par les propriétaires ne soient pas exorbitants". 

La ville d'Avignon est aussi en proie au manque de logements étudiants. Les sept résidences CROUS ne suffisent plus pour Inter'asso Avignon. Certains étudiants se retrouvent sans logements à la rentrée selon la fédération. 

Et depuis quelques années, l'association étudiante note aussi une pratique des propriétaires de logements meublés dans les baux. " Pour un bail de courte durée, on remarque pour certains qu'il va être spécifié que le locataire doit partir en juin. Ce qui laisse la possibilité aux propriétaires de louer en Airbnb ou autres, beaucoup plus cher à des touristes, mais les étudiants eux se retrouvent désemparés s'ils ont encore cours" insiste Paola Cappeleman. 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité