Coupe du monde de biathlon : impérial, Quentin Fillon Maillet remporte le sprint de Ruhpolding

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot .

Le Jurassien disputait l’épreuve du sprint en Allemagne à Ruhpolding, à moins d’un mois des jeux olympiques de Pékin 2022. Il conforte son maillot de leader.

Un tir couché, un tir debout, 10 km à parcourir, c’est la formule du sprint dans lequel le skieur de Saint-Laurent en Grandvaux s’est élancé avec le dossard jaune de leader de la coupe du monde. Il disposait de 12 petits points d’avance seulement sur l’autre Français Emilien Jacquelin.

Dans cette épreuve chaque biathlète part seul, c’est une course contre lui même qu’il doit faire. Sur les bords de piste, les techniciens et entraîneurs renseignent les athlètes sur la position et la forme de leurs adversaires sur les pas de tir.

Au premier tir couché, le Jurassien enchaîne un sans faute. Une maîtrise totale aussi sur le tir debout alors que ses adversaires ont perdu des balles. Trois fautes pour Emilien Jacquelin au tir debout !. Deux pour le Suédois Sébastian Samuelsson. Et autant de tour de pénalités. “J’ai fait le job. Très satisfait de ma course, je suis parti mentalement dans de bonnes conditions avec le dossard jaune et Emilien Jacquelin en ligne de mire” a confié Quentin Fillon Maillet à l’arrivée.

Le jeune Français Eric Perrot, 20 ans, est 8e et s'offre le premier top 10 de sa carrière.

Le classement de ce sprint de Ruhpolding

Fillon-Maillet (29 ans) a signé ce jour son quatrième succès de la saison, le dixième de sa carrière, en devançant de 7,2 secondes l'Allemand Benedikt Doll et de 32,1 secondes le Belarus Anton Smolski. En l'absence des meilleurs Norvégiens, qui ont décidé de faire l'impasse sur cette étape allemande dans l'optique des Jeux Olympiques de Pékin (4-20 février), le Français a effectué une excellente opération dans la lutte pour le gros globe de cristal.

  • Quentin Fillon Maillet, France
  • Benedikt Doll, Allemagne + 7,2 sec

  • Anton Smolski, Biélorussie + 32,1 sec

Le Jurassien s’élancera en tête au départ de l’épreuve de poursuite.

Une épreuve de coupe du monde sans public

L’épreuve de Ruhpolding se déroulait à huis clos en raison de la pandémie de covid. Avec la fulgurance du variant Omicron en Europe, les autorités allemandes et l’IBU ont décidé de ne pas donner accès à cette manche de coupe du monde aux supporters de biathlon.Il reste encore une étape de coupe du monde le weekend prochain à Antholz-Anterselva en Italie avant le départ pour les JO en Chine.

*

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité