Bois Lejuc : le tribunal de Bar-le-Duc décide l'expulsion “sans délai” de la ZAD

© MaxPPP
© MaxPPP

Le tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc a décidé mercredi 26 avril 2017, l'expulsion du finlandais Sven Lindstrom et des autres zadistes. Il s'était installé sur le site avec une vingtaine d'autres personnes pour dénoncer l'implantation du futur centre d'enfouissement de déchets nucléaires.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Malgré le rejet de la cession du Bois Lejuc par la commune de Mandres (Meuse) à l'ANDRA, le tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc a décidé mercredi 26 avril 2017, l'expulsion "sans délai" des occupants du Bois-Lejuc dont le finlandais Sven Lindstrom qui s'était installé sur le site avec une vingtaine d'autres zadistes et militants anti-nucléaires.

Il y avait même construit une cabane de tôles et de palettes, faisant de lui, l'unique habitant du site.

Sven, fictif ou réel ?

La décision du tribunal avait été reportée au 26 avril en raison de l'absence du prévenu à l'audience du 5 avril dernier..

Maître Bourel avocat de l'Andra soupçonnait Sven Lindstrom d'être "un personnage fictif" inventé pour servir une guérilla juridique et freiner le projet CIGEO.
De son côté, Maître Etienne Ambroselli expliquait que son client, visage juridique des opposants, est

un homme libre et qu'il était retourné en Finlande momentanément pour régler une affaire privée.


L'expulsion pourrait intervenir rapidement alors que le dossier va continuer de s'étoffer dans les prochaines semaines. et que de nouveaux travaux aux abords du site ont été constatés par les zadistes, la semaine dernière le long de l'ancienne voie de chemin de fer près d'Horville en Ornois, à quelques kilomètres à l'est de Bure (Meuse). De travaux d'aménagement routiers encadrés par des vigiles de l'ANDRA.

A venir sur le plan juridique

Jean-Pierre Simon, accusé de complicité dans la première occupation du bois Lejuc à l'été 2016, est convoqué le 2 mai 2017 devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc. La Justice soupçonne cet opposant déclaré au projet CIGEO, d'avoir librement fourni du matériel, dont sa bétaillère, aux zadistes.
Les associations anti-Bure et la Confédération paysanne nationale appellent à cette occasion à un rassemblement de soutien, le 2 mai à partir de 9h devant le Tribunal de Bar-le-Duc.

Sur le plan administratif

Invalidée par le tribunal administratif de Nancy, mardi 28 février 2017, la cession du Bois-Lejuc par la commune de Mandres (55) à L'Andra doit faire dans l'objet d'une nouvelle délibération avant le 28 juin 2017 pour régulariser la vente du site.

A lire aussi

Sur le même sujet

Maison incendié à Vrécourt (88)

Près de chez vous

Les + Lus