Ardèche : les vignerons ardéchois se tournent vers une agriculture plus raisonnée

Julien Rémondat, viticulteur à Valvignières et Alexandre Deborne, technicien UVICA / © France 3
Julien Rémondat, viticulteur à Valvignières et Alexandre Deborne, technicien UVICA / © France 3

Désormais, les viticulteurs de l'Union des Vignerons des Côteaux de l'Ardèche (UVICA)qui désirent s'engager dans une démarche plus respectueuse de l'environnement sont accompagnés et conseillés par un technicien de la coopérative. Cette approche est baptisée " Ardèche par Nature ".

Par Nicolas Ferro

Utiliser moins de pesticides, plus d'engrais organiques, labourer ses rangs et y planter des espèces végétales, installer des ruches près des vignes. Voici quelques exemples des nouvelles pratiques des vignerons ardéchois.

Des pratiques ancestrales mais dans l'air du temps car elles sont plus respectueuses de l'environnement. Ce travail s'intègre dans un cahier des charges défini par ce label  "Ardèche par Nature", que porte actuellement la coopérative viticole UVICA.

Cette nouvelle méthode de travail est basée sur le volontariat et concerne pour le moment trois caves coopératives : Alba-la-Romaine, Vogüe et Valvignières. Ce qui représente une centaine d'hectares pour une vingtaine de viticulteurs.
Les premières bouteilles de la cuvée 2016 sortent actuellement de la coopérative, l'étiquette porte le label "Ardèche par nature" garant de cette pratique agricole plus raisonnée.


Les viticulteurs ardéchois s'engagent vers le bio
Trois caves coopératives viticoles ardéchoises entament une démarche vertueuse, en mettant en place la charte "Ardèche par nature". Les viticulteurs sont invités à supprimer les engrais chimiques et à favoriser la biodiversité.  - V. Fize / N. Ferro / G. Bessaa


Un blog a également été mis en ligne afin de favoriser la communication entre les agriculteurs et développer le savoir-faire.

Entre la viticulture conventionnelle et l'agriculture biologique, les vignerons ardéchois innovent et inventent une démarche intermédiaire et progressive. Ils espèrent à terme que cette approche de la viticulture s'étende aux 12 caves coopératives de l'Ardèche.



Sur le même sujet

Les + Lus