Nordahl Lelandais, condamné à la perpétuité pour le meurtre de la petite Maëlys, sera jugé pour agression sexuelle fin novembre

Nordahl Lelandais, déjà condamné en février 2022 à la perpétuité pour le meurtre de la petite Maëlys, sera de nouveau jugé fin novembre, cette fois-ci par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières pour l'agression sexuelle de l'une de ses petites-cousines.

Nordahl Lelandais, condamné à la perpétuité pour le meurtre de la petite Maëlys, sera jugé le 27 novembre par le tribunal de Charleville-Mézières pour l'agression sexuelle de l'une de ses petites-cousines, alors mineure, a annoncé la procureure ce mardi 31 octobre.

Nordhal Lelandais est renvoyé devant le tribunal correctionnel le 27 novembre "pour des faits en date du 16 mars 2017" a indiqué Magali Josse, procureure de la République à Charleville-Mézières (Ardennes), dans un communiqué.

L'ancien militaire a déjà été condamné pour des agressions sexuelles sur deux autres petites-cousines la même année. Il sera jugé pour "agression sexuelle imposée à une mineure de moins de 15 ans" et "menace ou acte d'intimidation pour déterminer une victime à ne pas porter plainte ou à se rétracter", a-t-elle précisé. Poursuivi en état de récidive légale, "il encourt une peine de 20 ans d'emprisonnement".

Des attouchements après un enterrement

Les faits auraient eu lieu alors que la victime avait 14 ans. Dans une vidéo diffusée le 1er juillet 2019 par BFM-TV, l'adolescente avait raconté avoir subi ses attouchements le jour de l'enterrement de son père. Le mis en cause aurait ensuite menacé de la tuer si elle disait quelque chose. Deux ans plus tard, la jeune fille a porté plainte, après s'être confiée à sa mère.

La cour d'assises de l'Isère a condamné Nordahl Lelandais en février 2022 à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 22 ans. Le quadragénaire était jugé pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys, 8 ans, ainsi que pour des agressions sexuelles de deux petites-cousines, âgées de 4 et 6 ans, au cours du même été 2017.

Il avait déjà été condamné en mai 2021 à Chambéry à vingt ans de réclusion pour le meurtre du jeune caporal Arthur Noyer en avril 2017. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité