Le restaurant Bocuse perd sa troisième étoile : le chef Régis Marcon déçu, mais optimiste pour l'avenir

Paul Bocuse (à gauche), Régis Marcon (au milieu) et Michel Bras en 2005 / © YVES SALVAT / MaxPPP
Paul Bocuse (à gauche), Régis Marcon (au milieu) et Michel Bras en 2005 / © YVES SALVAT / MaxPPP

Pour Régis Marcon, la perte de la troisième étoile du restaurant Paul Bocuse est une déception, mais le chef auvergnat se dit optimiste pour l'avenir de la maison de "Monsieur Paul". Pour lui, l'équipe est en capacité de récupérer sa troisième étoile dans les années à venir.

Par FG

Quand Régis Marcon, trois étoiles au Michelin, a appris que le restaurant de Paul Bocuse n’en aurait plus que deux, le chef de Saint-Bonnet-le-Froid (Haute-Loire) a d’abord été attristé : “Quand on voit tous les efforts qu'a fait l'équipe pour moderniser les lieux et les recettes tout en restant fidèle à l’esprit de Monsieur Paul, forcément en tant que fidèle, je suis déçu.”

Pour moi, ça n’est pas M. Paul qui perd son étoile, c’est son institution

Pour le chef auvergnat, responsable du comité d’organisation du Bocuse d’or, la qualité de la cuisine du restaurant de Collonges-au-Mont-d'Or (Rhône) avait conservé un excellent niveau après le décès de Paul Bocuse, début 2018 : “M. Paul disait souvent : “quand je ne suis pas là, ce sont les mêmes qui font la cuisine !” Il avait une capacité à rassembler les hommes et à avoir une équipe très solide. L’esprit Bocuse, cette convivialité … Pour moi, c’était toujours le même.”

Je vois bien cette maison récupérer sa troisième étoile dans les prochaines années

Pour autant, Régis Marcon relativise. “Pour moi, ça n’est pas M. Paul qui perd son étoile, c’est son institution. C’est dur, on ne voudrait pas que ça nous arrive, mais je crois qu’il faut rebondir. Je suis optimiste pour cette maison emblématique. M. Paul a formé toute une équipe de professionnels de grande qualité, avec des meilleurs ouvriers de France, en cuisine comme en salle. C’est un superbe challenge à relever. Je vois bien cette maison récupérer sa troisième étoile dans les prochaines années et écrire une nouvelle page d’histoire pour cette cuisine lyonnaise. Et cette 3ème étoile n’appartiendra qu’à eux.”

Sur le même sujet

Les + Lus