En ville sans ma voiture, et avec un vélo électrique

La console de commande du moteur électrique : Un petit boîtier qui change tout. / © France 3 Franche-Comté / Raoul Advocat
La console de commande du moteur électrique : Un petit boîtier qui change tout. / © France 3 Franche-Comté / Raoul Advocat

Pénible, la voiture en ville ? Surtout à Besançon, avec les travaux du tram ? Voici un essai du vélo électrique. Sensation étonnante. En route !

Par Raoul Advocat

J'aime le vélo. Mais impossible de l'utiliser pour aller au travail. De mon village, à 15 kilomètres de Besançon, il faut une bonne demi-heure. En appuyant fort sur les pédales. Ensuite, il faut prendre une douche et se changer. Donc je prends la voiture. Car les horaires des bus manquent de souplesse.

Marcher à 30 km/h

J'aime le vélo. Et j'ai entendu le battage commercial autour du vélo à assistance électrique (VAE). Coup de fil à un marchand de cycles. Il me propose aussitôt un prêt. 24h00. Gratuit. Je quitte sa boutique. En poussant un engin d'une vingtaine de kilos. Lourd. Le double de mon VTT. Premiers coups de pédales. Et surprise. Elles semblent tourner dans le vide. Mais le vélo est bien parti. Très vite. A moi les 15 kilomètres de piste cyclable, le long du Doubs ! Avalés avec un effort égal à celui de la marche à pied. Pourtant, j'avance à près de 30 km/h !

Attention à la batterie !

Retour le lendemain. Même plaisir de pédaler sans effort. Sans la moindre voiture aux alentours. Pendant quelques kilomètres. Puis, la batterie flanche. Pas assez chargée. Me revoici aux commandes d'un engin de 23 kilos. Pas insurmontable, mais pour l'effort sans transpirer, c'est raté.

Alors convaincu ? Plutôt oui. A la place de la deuxième voiture. Mais la saison est encore favorable. J'aime le vélo. Sauf sous la pluie, la neige ou le verglas.

L'avis des utilisateurs de VAE sur deux blogs : veloelectrique.blogspot.fr et cyclurba.

Le VAE, c'est pour les paresseux.
Sans doute. Mais beaucoup moins que la voiture, la moto, ou le scooter.
C'est cher : Oui et non.
-Oui, car la gamme de prix s'étend de 700 à plus de 3000 euros pour du neuf. Un conseil, évitez les vélos à moins de 1000 euros. La partie cycle est trop fragile, et l'autonomie de la batterie insuffisante.
-Non par rapport à la voiture. Avez-vous bien calculé ce qu'elle vous coûte ? En intégrant l'achat, l'assurance, l'entretien, les réparations, l'essence, les stationnements et les éventuels PV ? La facture d'un VAE semble alors bien légère.
-Non encore, car le prix de la recharge de la batterie est insignifiant par rapport à celui du carburant.
C'est polluant.
A cause de la batterie ? Oui, si on a la mauvaise idée de la jeter sans passer par le recyclage.
Un scooter, c'est mieux.
Pas pour moi. Avec un scooter, impossible d'emprunter mes 15 kilomètres de piste cyclable. Il faut prendre la route, avec ses dangers.

Sur le même sujet

Les + Lus