PSA : l'Etat au secours de la banque PSA Finance

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté

PSA publie mercredi son chiffre d'affaire trimestriel. Sa branche finance est en difficulté. L'Etat devra peut-être la soutenir dès cette semaine.

Par Sophie Guillin

La Banque PSA Finance : qu'est ce que c'est ?

C'est une branche du groupe PSA qui assure le finacement des ventes des automobiles de Peugeot et de Citröen. Elle a deux activités majeures :
1.Le financement des stocks de véhicules des concessionnaires : plus de 2 millions de véhicules concernés en 2010.
2.le financement des achats, autrement dit les crédits qu'un acheteur va souscrire pour acquérir un véhicule : plus de 800 000 véhicules financés en 2010

Ces activités expliquent que la Banque qui appartient à 100 % au groupe PSAest évidemment très sensible à l'activité de la marque...surtout quand les stocks s'accumulent chez les concessionnaires !

Quelles sont les difficultés rencontrées par l'établissement ?

Les difficultés du groupe automobile entrainent un manque de liquidité. Grossièrement : PSA à moins d'argent disponible. La banque de PSA a donc du mal à se refinancer....même au prix fort ! Autrement dit, elle doit emprunter à des taux d'intérêt élevés.
Selon Le Figaro, les sommes en jeu sont conséquentes : l'Etat devrait s'engager à garantir les emprunts de le banque PSA pour environ 4 milliards d'Euros.

Quelle est la position du gouvernement ?

Une réunion a eu lieu lundi soir à Matignon entre PSA et le gouvernement. Aucune communication n'a été faite sur la teneur des échanges.
Publiquement, Arnaud Montebourg s'est exprimé ce mardi dans le quotidien Libération (article réservé aux abonnés). le ministre du redressement productif y exige : "qu'il n'y ait aucun salarié de PSA à Pôle Emploi, en contrepartie du soutien du gouvernement à sa banque BPF."
Il n'a pas chiffré l'aide que le gouvernement pourrait apporter à la banque, mais a confirmé qu'il garantirait, avec d'autres banques Françaises les emprunts de la Banque PSA Finance.
Il précise également ce qu'il entend par le "reformatage" du plan social. 
1. A Aulnay-Sous-Bois que "les 3.000 salariés soient reclassés en interne ou à travers la réindustrialisation du site".
2.A Rennes, où le constructeur prévoit 1.400 suppressions d'emplois, Arnaud Montebourg demande "des garanties sur ce que PSA compte proposer à ses salariés en attendant la reprise de l'activité, prévue en 2016 avec la fabrication
d'un nouveau modèle".


Pour aller plus loin

Le Figaro propose un article très complet sur le fonctionnement de la banque avec des infographies éclairantes.
Le Point publie la dépêche AFP qui reprend les grandes lignes de l'interview d'Arnaud Montebourg
Le site de la Banque PSA Finance


 

Sur le même sujet

Les + Lus