• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

TGV : les élus demandent l'achèvement de la branche Est

La LGV en gare d'Auxon / © f3
La LGV en gare d'Auxon / © f3

Marie-Guite Dufay, présidente de l'association Trans Europe TGV Rhin-Rhône Méditerranée, veut que la LGV Est soit achevée

Par AFP

L'Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône Méditerranée a demandé jeudi au gouvernement que soit confirmé l'achèvement de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône dont le premier tronçon est entré en service commercial le 11 décembre 2011.
L'association, qui dit avoir pris acte de la décision de l'Etat de réexaminer l'ensemble des grands projets d'infrastructures annoncés lors du Grenelle de l'Environnement rappelle, dans un communiqué, "que l'achèvement de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône n'est pas un nouveau projet".

"Les acquisitions foncières et les études sont achevées et un protocole a été signé entre RFF, l'Etat et les collectivités avec des engagements sur des financements et sur un calendrier", souligne Marie-Guite Dufay, présidente de l'association, citée dans le communiqué.
"Au nom de tous nos membres - collectivités et acteurs économiques français, suisses et allemands - je demande à l'Etat de tenir ses engagements", ajoute Mme Dufay, qui est aussi présidente du conseil régional de Franche-Comté.
Un protocole d'intention pour la réalisation de la 2e phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône a été signé en janvier dernier par le gouvernement, Réseau ferré de France (RFF) et les présidents des régions Bourgogne, Franche-Comté et Alsace.

Une fois achevée, cette deuxième phase (qui comporte deux sections) complètera les deux extrémités de la première phase d'environ 15 km vers l'ouest (entre Genlis et Villers-les-Pots) et de 35 km vers l'est (entre Petit-Croix et Lutterbach). Son coût a été estimé à 850 millions d'euros pour les 35 km à l'est et à 310 millions d'euros pour les 15 km à l'ouest. La première phase de la branche Est s'est achevée le 11 décembre 2011 par l'ouverture commerciale de 140 km de LGV entre Villers-les-Pots (Côte-d'Or) et Petit-Croix (Territoire de Belfort).
Créée en 1989, l'Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône milite pour la réalisation d'une liaison à grande vitesse entre l'Allemagne et la Méditerranée en joignant la plaine du Rhin et le sillon rhodanien, et Strasbourg à Lyon par la Franche-Comté et la Bourgogne.

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus