Franche-Comté : le blues blanc des laboratoires d'analyses

Ils sont en grève cette semaine et tirent la sonnette d'alarme: le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pourrait entraîner la perte de 120 emplois à court terme dans la région. 

© AFP
Les portes des laboratoires d'analyses seront fermées tous les après-midis de la semaine. Une manière habile de montrer son ras-le-bol sans pénaliser les patients, car comme tout le monde le sait, ce sont surtout les matinées qui sont propices aux examens, notamment sanguins.

Le ras-le-bol, c'est la perspective d'une septième année consécutive de baisses des tarifs. Jusqu'à présent, les laboratoires disaient tenir car le nombre d'actes était en augmentation. La nouvelle baisse voulue par le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale serait d'après-eux celle de trop.

Au niveau national, les laboratoires tablent sur la suppression de près de 8000 postes ainsi que la fermeture de certains sites à plus long terme.

Voyez le reportage et les explications de Florence Cicollela et Denis Colle dans un laboratoire de Saint Vit, dans le Doubs.

Intervenants :
Francine Magnin, Biologiste médicale - Directrice laboratoire de Saint-Vit
Nathalie Schneider - Communication CPAM du Doubs





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter