Dijon: guerre des syndicats chez Barry Callebaut

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.R avec l'AFP.
Les salariés de Barry Callebaut se réunissent devant les locaux après le CE extraordinaire.
Les salariés de Barry Callebaut se réunissent devant les locaux après le CE extraordinaire.

Suite à l'annonce, il y a quelques semaines, de la vente de l'usine Barry Callebaut de Dijon, à la Chocolaterie de Bourgogne, un CE extraordinaire s'est tenu, jeudi 8 novembre 2012, à 14 heures.

Au cours des dernières années, Barry Callebaut a cédé ses activités de vente directe de chocolats aux consommateurs, en particulier avec la vente de sa filiale allemande Stollwerck au groupe belge Baronie, afin de se recentrer sur ses prestations auprès des grandes ventes groupes agroalimentaires.

Le groupe suisse entend achever ce processus avec la vente de son usine de Dijon à la Chocolaterie de Bourgogne. La transaction n'a pas encore été finalisée, en l'attente des résultats de la procédure de consultation auprès des instances de représentation du personnel. La cession de l'usine de Dijon pourrait se traduire par une charge exceptionnelle de 66,8 millions de francs, a précisé le groupe dans un courriel.

Pour cette raison, un CE extraordinaire s'est tenu, cet après-midi à l'usine de Dijon. La CGT et l'UNSA réclament des garanties financières, soit des primes de cession pour assurer la continuité des commandes. De son côté, la CFDT condamne cette demande de garantie et considère que la reprise doit se faire sans contrepartie.

D'autre part, les syndicats souhaitent que les 278 emplois du site de Dijon, soit préservés et encore prolongés pour une durée de 3 ans. Les négociations s'annoncent compliquées compte tenu de la tension existante entre les différentes organisations syndicales.

Un évènement est venu perturber un peu plus cette journée de revendication. Une alerte à la bombe a été lancée, dans la matinée du jeudi 8 novembre 2012. Tous, syndicats, direction et policiers dénoncent cette alerte, l'annonçant comme un canular. Quoi qu'il en soit, l'usine pourrait fermer ses portes jusqu'à lundi 19 novembre 2012, à 5 heures du matin. Le site de Barry Callebaut s'étend sur 56 000 m2. Les démineurs doivent vérifier tous les recoins de l'usine avant de donner l'autorisation de réouverture. La direction pourrait porter plainte contre X dans cette affaire de canular.

Barry Callebaut a annoncé lors de ce comité d'entreprise extraordinaire, que la Chocolaterie de bourgogne commencera son activité sur le site, début décembre.

Barry Callebaut, le premier fabricant mondial de chocolat pour l'industrie alimentaire :

Barry Callebaut a dévoilé mercredi 7 novembre 2012 un bénéfice net annuel en baisse après une année de lourds investissements mais s'est montré confiant sur ses perspectives à moyen terme. Suite à cette nouvelle annonce, les salariés de l'usine Barry Callebaut de Dijon ont décidé de se réunir. Un CE extraordinaire doit être organisé, jeudi 8 novembre 2012, à 14 heures.

Pour son exercice 2011/2012, achevé fin août, le chocolatier a vu son bénéfice net reculer de 8,5%, à 241,1 millions de francs suisses (200 millions d'euros). "Nous avons beaucoup investi dans les structures, les usines, les activités Gourmet et le cacao durable. Ces investissements ciblés, conjugués aux frais de démarrage concernant divers accords de partenariat ont affecté nos résultats", a commenté Jürgen Steinemann, son directeur général, cité dans un communiqué.

Durant l'année écoulée, Barry Callebaut, qui fabrique du chocolat pour des groupes tels que Nestlé ou l'américain Hershey, a engagé de nombreux investissements après la signature de nouveaux contrats, notamment en janvier 2012 avec le géant de l'alimentaire anglo-néerlandais Unilever. "Les dépenses d'investissement se situeront un peu en dessous de 200 millions pour l'année à venir, quelque part aux environs de 190 à 195 millions", a précisé Victor Bally, son directeur financier. Sur l'exercice 2011-2012, les dépenses d'investissement avaient totalisé 218 millions de francs suisse, a-t-il précisé.

La multiplication des contrats a permis au groupe zurichois d'afficher une croissance nettement supérieure à celle de son marché, y compris sur des marchés difficiles, tels que l'Europe, où la crise pousse les consommateurs à tailler dans les petits luxes du quotidien tels que le chocolat.

Sur l'exercice 2011-2012, Barry Callebaut a enregistré une croissance de 8,7% sur un an de ses ventes en volume, à 1,4 million de tonnes et vu son chiffre d'affaires progresser de 8,3%, à 4,8 milliards de francs suisses. "Je suis très fier de ce que nous avons réalisé cette année. Très peu de sociétés sont capables de livrer une croissance supérieure à 5%", a déclaré Jürgen Steinemann à l'AFP.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.